2 semaines et demi

2 semaines et demi c’est peu comme le fatidique cap des 7 ans. Une foule de certitudes ont déjà conquis votre esprit. Une tonne d’à priori minables peuplent vos convictions.

Sur quelques paroles et observations, on croit savoir si l’histoire peut matcher… Parfois on pleure avant d’avoir mal et on anticipe le départ.

C’est la période idéale pour larguer l’autre avant que cela ne fasse plus de mal.

Pourquoi ne pas tout simplement essayer d’aller plus loin… Il faut parfois creuser très profond et explorer les méandres de l’océan pour en puiser les plus beaux trésors.

A quoi bon rester en surface ? Certains ont une âme d’explorateur, d’autres préfèrent la façade rassurante d’une personne sans passé ni histoire et qui collera à 100% à ce qu’ils cherchent.

Ils n’auront que faire d’explorer les profondeurs de l’ennui.

S.

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *