Ces femmes qui ne veulent plus d’hommes…

« Je n’ai besoin de personne en Harley Davidson ! » chantait fièrement Brigitte Bardot qui, comble de l’ironie avait une sainte horreur de la vitesse. Elle ne restait d’ailleurs jamais très longtemps seule.

Mais qui sont ces rideuses solitaires ? Ces amoureuses du vent dans les cheveux et de l’exquise liberté liée au célibat ? On trouve parmi elles une poignée de menteuses qui rêvent en secret du prince charmant, une grande part de filles « sauvages » qui ont un réflexe de protection très développé (la peur de s’attacher et de souffrir) et celles qui veulent tout simplement profiter de leur jeunesse en étant libre comme l’air.

85627900

Nombre de femmes indépendantes déclarent ne pas avoir besoin d’un homme pour être heureuses. Elles prétendent se suffire à elle-même et vivent au rythme du festival de l’ego ! « Je t’aime, moi aussi ! » pourrait être leur credo. Attention, il peut s’agir d’une carapace.

brigitte-bardot-femme-fatale_0

Le problème, c’est qu’à force de se répéter qu’elles ne veulent pas d’hommes, elles finissent réellement à s’en convaincre ! Or, il n’y a rien de pire pour un homme que de se sentir superflu dans un agenda qui ne lui laisse aucune place.

Il faut l’admettre, beaucoup d’hommes cultivent l’espoir de jouer les chevaliers servants, les demoiselles en détresse ont donc plus de chance de les attirer dans leurs filets car elles rassurent leur égo. La femme indépendante fait peur mais elles sont également très attirantes car elles représentent un challenge pour l’homme qui rêve de la conquérir. Tandis que pour la lady en détresse leur donne l’impression d’un pouvoir immense, la lady distante les met dans une position délicate. Que préfèrent-ils donc ? Il n’y a pas de règle.

3_w0bqc

 Pourquoi en viennent-elles à abandonner ? Est-ce une feinte ? Ces femmes qui souvent ont entendu cette phrase ridicule : « c’est quand tu t’y attendras le moins que tu le rencontreras » y croient peut être dur comme fer. Alors forcément, elles attendent désespérément que l’amour leur tombent dessus sans rien provoquer.

Un peu comme un chômeur qui reste devant sa télévision en espérant un coup de fil miraculeux pour du travail. On a rien sans rien, n’est-ce pas ? Finies les histoires de princesses qui attendent dans leur donjon !

Est-ce un rejet de la gente masculine pour une durée limitée, histoire de réparer un cœur brisé ou de se retrouver ? Les femmes blessées disent parfois n’importe quoi : « je n’aimerai plus jamais », « c’était l’homme de ma vie, ma vie est terminée… Désespoir ? Plutôt rester seul que de revivre la douleur d’une expérience antérieure.

MCDFEFA EC014

 Finiront-elles vieilles filles à tricoter des pulls pour… personne ?

Allons, aucune femme ne peut prétendre ne pas vouloir d’un homme, on ne se refait pas ! C’est beau de le dire, c’est moins beau de l’appliquer. Une vie sans amour, c’est une vie gâchée !

cigarette holder 1961 use

 Et franchement, vous oseriez lui dire « non » ?

80-best-ryan-gosling-hey--large-msg-136752213229

Il faut oser partir à l’aventure…

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>