Enquête et visite de Paris Frivole au Moon City

Les expériences insolites et loufoques attirent Paris Frivole. Lorsqu’un de mes confrères, rédacteur en chef et fondateur de Stars-Media, m’a contactée pour réaliser un reportage en totale immersion au Moon City, spa libertin en plein cœur de Pigalle, j’ai accepté avec une certaine réserve et en évoquant mes conditions : maillot de bain et contexte professionnel.

Je ne suis pas libertine et j’ai horreur de cet univers. Ma motivation ? Percer le mystère du Moon City, club à la réputation sulfureuse. Voilà un moment que j’entendais les gens en parler de manière très contradictoire. D’un côté j’entendais les termes « malfamés », « trash » et de l’autre « club magnifique », « belle clientèle ».

Ainsi, c’est telle une exploratrice, une enquêtrice, sorte de Sherlock Holmes sans imperméable beige que j’ai pénétré les lieux. Mon premier mot qui m’est venu : « dépaysant » ! L’atmosphère du Moon City est propice à l’évasion des sens, c’est un voyage quelque part en Thaïlande, un petit lieu de paradis pas si sage que ça, un jardin d’Eden où toutes les femmes croquent la pomme et jouent avec le serpent. Métaphore douteuse, j’en conviens.

 

376146_318553148156990_693505886_n

Evidemment, à l’entrée, l’attachée de presse me signale que le maillot de bain est interdit…  J’allais donc m’adonner à une séance de naturisme non désirée avec sans doute une horde d’hommes lubriques dans les parages. Hors de question, j’y suis allée en paréo.

Les conditions de reportage étaient compliquées et j’en venais à des méthodes « vintage », pas de caméra, pas de téléphone, pas d’appareil photo, pas de stylo, pas de carnet, pas d’enregistreur. Une évidence puisque le Moon City est un spa.

Ma mission, et je l’ai accepté : passer une soirée au Moon City sans montrer ma lune. Pour commencer, je remarque que les vestiaires sont mixtes, mince ! L’épreuve s’annonce plus compliquée que prévu !

 

386066_318553271490311_884465672_n

Mon confrère journaliste n’a pas hésité à se prêter au jeu en portant cette serviette si petite, (une serviette pour les mains ?) enroulée tant bien que mal autour de mon corps nu ne me mettait pas forcément à l’aise. Heureusement, le paréo en mode Club Med, orange avec des dauphins (anti-sex ?) me faisait bien sourire et me sauvait un peu la mise.

 

373866_318553098156995_1212869316_n

Je me promène alors dans les alcôves et découvre un magnifique jacuzzi à la taille d’une piscine. Les murs présentent des statuts thaïlandaises et l’éclairage est sublime. Par chance, je suis la première à vouloir m’engouffrer dans les délices du jacuzzi. Mon collègue n’étant pas bien loin, je lui demande de se retourner, et hop je me retrouve dans l’eau. Je commence à me détendre un peu.

Et puis ensuite, plusieurs couples débarquent dans le jacuzzi sans la moindre pudeur. La question que vous voulez me poser : comment étaient-ils ? Vieux ? Beaux ? Jeunes ? Et bien ma réponse ne va pas forcément vous surprendre, il y avait de tout !

Seulement voilà, au bout de 30min, j’en avais un peu marre du jacuzzi mais il y avait pas mal de monde et je ne voulais pas me faire mater impunément. J’ai finalement pris mon courage à deux mains en profitant de l’inattention des gens. Sur le moment je n’ai pas réfléchi, heureusement, je ne connaissais personne !

377198_318553608156944_938660309_n

J’ai pu profiter du hammam aromatisé à l’eucalyptus et du sauna avec toute la neutralité journalistique que cela impliquait.

Bon évidemment, force est d’admettre que j’étais probablement la plus jeune du club et je sentais les regards lourds posés sur moi. Mon confrère journaliste n’était jamais bien loin. Quelques couples m’ont abordée, pour me proposer un massage ou tout simplement pour les suivre dans les salles de jeux. J’ai alors joué la carte de la timidité en disant que j’avais besoin d’aller en douceur car je découvrais le milieu, ceci expliquant mon refus.

J’avais un peu l’impression d’être celle qu’il faut attraper mais la clientèle était vraiment courtoise et respectueuse. Bon point.

Alors forcément, ai-je eu la curiosité de m’aventurer dans les alcôves et les petits recoins du club ? Oui, bien sûr ! Qu’ai-je vu ? Exactement ce que l’on s’attend à voir dans ce genre de lieu. Il était encore tôt, le club n’était pas extrêmement bondé. Alors les couples restaient en duo pour la plupart en espérant se faire mater stricto sensus. Une femme faisait des vocalises intéressantes, comme pour appeler les autres membres à la rejoindre. Un homme regardait la scène derrière une grille et semblait s’en délecter. Alors j’ai passé un œil à travers la grille… Rien de fou.

 

379126_318553374823634_1019573591_n

Un jeune couple voulait que je les suive, l’homme était très beau, grand et sportif, un peu le genre des Dieux du Stade, sa copine était potable… Ils ont dû me prendre pour une mijaurée, peu importe.

A 21h le buffet était en place, je pouvais enfin me laisser aller à la gourmandise ! Je n’ai pas été déçue : charcuterie, fromage, riz au bœuf, salade, tomate/mozzarella, pomme de terre/mayo/œufs, avocat… C’était le dîner du warrior, de celui qui va se donner all night long, dépenser des calories… J’étais rassasiée.

A table, les regards se faisaient lourd de sens, je mangeais mes œufs mayo avec la nette impression que j’étais une dinde à farcir. Je plaisante bien sûr !

 

391778_318553708156934_1870616716_n

 

J’ai aimé le lieu, je le recommande. Le décor est vraiment beau, le personnel est aimable, le lieu est très encadré et les règles d’hygiène semblent respectées. Les gens qui y vont sont courtois et respectueux. Si vous n’êtes pas libertin, vous pouvez y aller en couple simplement pour profiter du spa et peut être pour vous rincer les yeux (rires).

Je me suis sentie valorisée dans cet univers et en aucun cas je n’ai trouvé cela dégradant. Une chose est certaine, si vous êtes pudique, c’est un vrai challenge, une thérapie et voir des gens si imparfaits se dévoiler sans gêne, c’est une vraie leçon de vie.

Aimons-nous tels que nous avons été faits et aimons-nous tout court !

 https://www.facebook.com/ParisFrivole

S.

Moon City, 34 boulevard de Clichy, 75018 Paris

www.mooncity.fr

 

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>