Fashion Week Paris – Dany Atrache – Manu Réas – Alexandre Delima – Antonio Ortega

Paris Frivole était présent une fois de plus à la Fashion Week pour décrypter les tendances automne/hiver 2015/2016. Ce fut un réel festival de vanités : les vexé(e)s du second rang, les « wanna be » overlookés du premier rang, les stars discrètes… C’est avec une joie non dissimulée que nous avons observé ce tableau mondain… Voici notre résumé de la semaine.

Ovation bien méritée pour Dany Atrache ! Le créateur a investi l’Espace Pierre Cardin avec succès. Silhouettes élancées, robes de princesses, mixe de matières audacieuses.

Décolletés plongeants et jeux de transparence viennent sublimer la femme qui se mute alors en déesse. Les volumes  sont harmonieux, les robes affichent une certaine volatilité et les couleurs pastels ont leurs heures de gloire.

Ce n’est pas sans compter l’intemporel bordeaux qui vient rehausser une collection onirique. 

DANY ATRACHE DANY ATRACHE défilé11748686_484188841750704_1080479846_n (1) 11721761_484188838417371_342562045_n (1)

Antonio Ortega a été l’ovni de la Fashion Week avec le thème « Mummific »… La femme devient momie le temps d’un défilé. 

Enrubannée, couverte de bandages, protégée du temps avec ses tricotages, elle passe un hiver au chaud sous ses différents tissages, lambeaux et fanfreluches de vêtements colorés.

Le show est énigmatique, fascinant, mystérieux. C’est au Palais de Tokyo, dans une salle grise façon usine que le show s’est déroulé sous les regards médusées des fashionistas BCBG. Quelle insolence !

unnamed (1)

Alexandre Delima nous a subjugué dans l’appartement rue de Tilsit. Sa troisième collection composée de 15 silhouettes classiques, sauvages, félines, douces était haute en couleurs…

Les coupes s’affirment, vives, nettes voire futuristes. Les robes sont féminines, graphiques et affirmées.

Les mannequins sublimes ont défilé avec beaucoup d’assurance, si bien qu’il était aisé de les imaginer James Bond Girls d’un jour, héroïnes pour toujours.

Alexandre Delima

Alexandre Delima

Manu Réas au Peninsula nous a enthousiasmé avec ses manteaux de fourrure interminables… La casquette à voilette est une grande première sur le catwalk et à la rédaction de Paris Frivole, nous avons beaucoup aimé cet effet de style sport-chic.

Les silhouettes glissent avec aisance parmi les broderies précieuses, la mousseline de soie vaporeuse, les laines & jersey enjôleurs…

Le savoir-faire français tient ses lettres de noblesse avec les créations de Manu Réas, chaque détail est un hommage à la finesse.

La reine des neiges voyage aux rythmes des inspirations du créateur prodige. La femme a un port de tête altier, une démarche de conquérante et son allure distinguée laisse à penser que sa tenue l’a transportée dans une faille spatio temporelle…

Manu Reas Manu Reas Manu ReasManu Reas

Il aura fallu attendre plus d’1h30 pour pouvoir apercevoir les robes de Kate Bee au Burgundy Hotel. Il fallait donc être extrêmement motivé pour rester et retarder nos heures de dîner. Les robes du soir sensuelles et satinées de la créatrice ont fait leur effet et cela a largement pardonné les défauts de l’organisation.

11695324_511511005668907_7369214800463450079_n

Les tendances automne/hiver 2015/2016 mettent sur le devant de la scène une femme audacieuse et aventurière. Elle n’a pas froid aux yeux et n’hésite pas à mixer les matières. Graphique, ethnique, polaire, princesse, elle se réinvente à l’infini, hors du temps, hors des codes de la société. 

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *