Fuis-moi je te suis, Suis-moi je te fuis

Je suis probablement une enfant gâtée. Je suis issue de la société de consommation où tout est plus beau dans un emballage en magasin avec une étiquette indiquant un prix dispendieux. M’en voulez-vous ?

Tout ce qui est inaccessible me rend cupide. L’insaisissable me rend enthousiaste.

alice_et_le_chat_de_cheshire_carte_postale-r5c04f481113841289246188df2c11696_vgbaq_8byvr_512

Je suis aimantée au charme magnétique de l’être distant. Je le rêve, le fantasme et le dispose vituellement dans ma galerie d’art au rang des pièces intouchables.

Sa nonchalance lui donne des airs de semi dieux, son univers inconnu me parait fantasque, merveilleux et indéfinissable.

alice_et_le_lapin_blanc_cartes_postales-r50082fe6fc2b436ab0aa4bdb6fb376c0_vgbaq_8byvr_512

Sitôt sa planète conquise, me voilà redescendre de mon nuage, 6 pieds sous terre, moi qui planais au dessus des nuages.

Le piège se referme sur moi, mon désarroi est à son comble.

Il me fuit, je le suis, je le fuis, il me suit, il finit par me refuire et c’est à nouveau que je le suis.

Puis nous finissons par nous fuire mutuellement.

designall

The End.

 

« Cher être fugace, je t’aimerai un jour quand tu me fuiras, quand tu me suivras et quand nous nous retrouverons… ».

 

alice

 

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *