Interview du séducteur qui sévit dans le milieu du star système : Laurent Amar !

C’est au détour d’une soirée chic que Paris Frivole a rencontré Laurent Amar, le fondateur du magazine Stars Média. Le premier contact fut très agréable et évidemment le visage de Laurent nous était familier.  Interview d’un homme qui sort de l’ordinaire, un sacré numéro, un séducteur invétéré !

1962804_10202087923214326_1873929513_n

Tu es le fondateur du web magazine Stars-media.fr, comment a démarrée cette aventure ? 

Hello chère Sarah Frivole, l’aventure stars-media.fr a démarré il y a maintenant plus d’un an.
A l’époque, mon partenaire Nicolas Goldstein et moi même avions clôturé définitivement le projet actingcity, web tv communautaire dédiée aux comédiens.
Même s’il n’avait pas fonctionné, ce site m’avait permis de prendre pieds depuis plusieurs années dans le monde du show business.
Je voulais traduire cela par un nouveau projet et un jour, une star du web m’a conseillé de créer mon propre support, axé sur les stars et les divertissements culturels, mais avec ma vision, en me mettant en avant afin d’être « le fil d’Ariane » qui guide le lecteur. Ainsi est né le projet stars-media.fr

CaptureuuuiNaomie Watt

Un souvenir people insolite à nous dévoiler ? 

Un soir, alors que je me trouvai au Festival de Cannes 2012, je retournai à ma voiture en déambulant à moitié ivre sur la croisette, quand une jeune comédienne espagnole m’arrêta.
Elle me demanda ou se trouvait les navettes emmenant les invités à la soirée Calvin Klein. En grand gentleman, je la guidai jusqu’à un bus Mercedes, quasiment en face de nous, justement affrété par la célèbre marque pour emmener les invités. Je restai avec elle et l’attaché de presse me reconnaissant, me demanda si je voulais participer à l’événement en me disant que la soirée serait exceptionnelle.
J’ai accepté et j’ai bien fait ! (rires). A la soirée se trouvait « seulement » Alec Baldwin, Ben Stiller, Naomi Watts, Diane Kruger et surtout… Jada Pinkett Smith, l’épouse de Will Smith.
Nos regards se sont croisées, j’ai demandé une photo, qu’elle a accepté très gentiment. Cela m’a permis de caresser son dos magnifique durant la prise et d’échanger avec elle (rires).
Un moment inoubliable pour une soirée finalement totalement surprenante et imprévue. C’est aussi cela, la magie de Cannes.

Capturetr

On te connait show-man très « people » et tu es également très médiatisé, quelles sont les émissions dans lesquels nous avons pu te voir apparaître ? 

Il y en a eu plusieurs, tout d’abords deux fois dans l’émission « toute une histoire » avec Jean-Luc Delarue et Sophie Davant, puis dans divers reportages dédiés au show-biz, notamment dans « Enquête d’actualitée » diffusée récemment sur D8 et présentée par Guy Lagache. Je précise que mes interventions dans « Toute une histoire » avait à trait non pas à mon côté people, mais beaucoup plus à mon aspect dragueur ou séducteur. L’une était dédiée aux relations que j’avais eu et que je continue d’avoir avec des femmes mariées, et l’autre à mon côté éternel célibataire/séducteur, « sévissant » désormais dans le milieu du stars-système.

Ashley Judd au Mipcom 2012Ashley Jude

Assumes-tu ta réputation de « Serial lover », séducteur ou gentleman célibataire ? 

Oui je l’assume complètement ! Ce n’est en rien un personnage créé de toute pièce pour me faire  mousser sur Facebook ou ailleurs.
Il s’agit la de ma véritable personnalité, je ne rajoute rien à ce que l’on connait de moi.
Au contraire, j’aseptise pour ne pas choquer certainement personne susceptible de ne pas comprendre ma démarche envers la gente féminine.
Cela dit, sache que ma plus grande passion, ma raison de vivre, sont les femmes. Je les adule, je les idéalise, et bien sûr, je les admire ! Elles sont fantastiques, comme toi Sarah (rires).

Edouard Baer

Peux-tu donner un conseil de séduction aux lectrices de Paris Frivole, qu’est-ce qui te fait craquer chez une fille ? 

Si vous cherchez à séduire un homme, pensez tout d’abord aux décolletés, évitez les jeans ou autre tenue pouvant faire croire à un quelconque refus d’aller plus loin, même si c’est la réalité.
Ne donnez pas l’impression d’être la pour vous faire payer un diner ou une piscine de champagne, mais au contraire, intéressez-vous vraiment à la personne en face de vous.
Je peux vous garantir un effet immédiat, surtout avec les parisiens trop habitué, hélas, à la vénalité de certaine parisiennes.
Ce qui me fait craquer chez une femme, c’est un visage poupon, des jolies mains mais aussi de jolies pieds, ces deux parties du corps sont très importantes.
Elle doit également avoir de la conversation et une culture général suffisamment riche pour aborder divers sujets.

Captureuu

Pour toi, qu’est-ce que la frivolité ? Es-tu frivole ? 

La frivolité a pour moi une connotation sexuelle mais pas seulement. Elle est tout d’abord synonyme de joies de vivre, d’une soif de découvertes, mais aussi l’envie de vivre de nouvelles expériences.
La frivolité me fait forcement penser aux paillettes, aux soirées mondaines et également aux rencontres un peu « spéciale ».

Mathilde Seigner au 62ème Festival de Cannes ++

Quels sont tes projets pour les mois à venir ? 

Tout d’abord le Miptv au mois d’Avril. Beaucoup de stars internationales se déplace dans ce congrès très professionnels pour y présenter leur série ou autres show télévisés.
Ce sera l’occasion pour moi de faire de belles rencontres avec des célébrités, et je te donne un scoop, il y aura une interview sur stars media de l’actrice américaine Maggie Gylhenhall  pour la nouvelle série produite par la chaine anglaise BBC « The Honourable Woman ».
Ensuite, bien évidemment, l’évènement le plus important de l’année, le Festival de Cannes ou soirées mondaines et paillettes y seront légions.
C’est « le » rendez-vous à ne pas rater pour le spécialiste du show-biz que je suis. Enfin, au mois de Juin, il y aura festival de Monte-Carlo, un évènement très élitiste, ouvert à peu de journaliste et qui verra défiler toutes les stars des séries télévisées du monde entier.

Malika Ménard et Sylvie Tellier au déjeuner Air France

Un message pour les lecteurs de Paris Frivole ?

Ce message est un hommage, pour eux, mais aussi pour toi ! J’aimerai dire que je suis fier d’être interviewer dans tes lignes.
Paris-Frivole est un magazine que je suis avec intérêt, je l’apprécie et je lui souhaite bien évidemment longue vie, comme à toi chère Sarah.

Merci Laurent !

Rejoignez la team Paris Frivole sur Facebook : https://www.facebook.com/ParisFrivole

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>