La Musardière – escapade de charme à Giverny – art de vivre et gastronomie

Quand le climat parisien se fait oppressant, le réflexe vital est de partir à la campagne se ressourcer. Au vert, le stress a une autre allure, plus discrète, voire absente. Point de pic de pollution, ni de métro surchargé et encore moins de Parisiens de mauvaise humeur. Loin de la ville, on oublie la pile de dossiers qui traine au bureau. Le bruit lancinant de l’agitation citadine laisse place à la douce musique du silence, ponctuée quelques fois par les chants d’oiseaux. La campagne aux portes de Paris s’annonce résolument vertueuse. Et si on prenait tout simplement le temps de s’échapper un peu ?

Paris Frivole vous présente l’adresse idéale pour fuir Paris le temps d’un week-end : La Musardière, un somptueux Hôtel à Giverny.

Cette élégante demeure jouit d’un emplacement idéal, en plein cœur du village des impressionnistes, rue Claude Monet ! En y séjournant, tout se fait à pied : en effet, La Musardière est à quelques mètres du Musée des Impressionnistes, de la maison de Claude Monet et de ses jardins oniriques.


La Musardière représente une aubaine pour les Parisiens avides d’escapade de charme sous le signe de la culture, de l’art de vivre et de la gastronomie car elle est située à moins d’une heure de la capitale.

Cette magnifique maison entourée de roses, de fleurs multicolores et d’arbres centenaires,  est idéale pour vivre des instants de plénitude en amoureux. Le décor est si romantique, qu’en entrant pour la première fois dans les jardins, on s’imagine pénétrer une faille spatio-temporelle nébuleuse digne d’un tableau de Monet.

La Musardière – escapade de charme à Giverny – art de vivre et gastronomie

On s’assied en terrasse pour boire un thé fumant ou on s’installe dans les chaises inclinées rouges, qui ne sont pas sans nous rappeler celles du Jardin des Tuileries ! Quelle douceur de vivre, quel calme !

A l’intérieur, place à la beauté dans toute sa splendeur : carreaux de ciment d’époque, cheminée en bois Belle Epoque, fauteuils boudoir confortables et luminaires design.

D’emblée, cet antre nous met à l’aise car il fleure bon la convivialité. L’accueil y est emprunt de gentillesse et de simplicité. Georges, la mascotte veille au grain et apporte son lot de chance à qui le caresserait en passant…

La Musardière compte au total, 11 chambres lumineuses et décorées avec goût dont la plupart offrent une vue sur le jardin, les champs ou la vallée. L’inspiration est au rendez-vous, le confort est omniprésent.

L’accueil attentionné avec des cookies artisanaux en guise d’encas et des jus de pommes fermiers donne le ton.

Nous avons pu séjourner dans la chambre Micro Cosmos et comme en témoignent les photos : elle est superbe !

On ressent dans cette demeure de charme, des vibrations positives. Celles-ci se caractérisent par la conviction et la passion portées par les êtres humains qui ont donné vie à ce projet hôtelier.

Franck Auvray est le propriétaire, épicurien dans l’âme, il s’est entouré d’un Chef étoilé, David Gallienne (Le Jardin des Plumes à Giverny) pour apporter une dimension gastronomique à son établissement. Aussi, le restaurant de La Musardière est devenu en l’espace de quelques mois, une référence incontournable de la région. La cuisine bistronomique de David se veut aussi exquise qu’abordable. Les assiettes sont dressées avec élégance et les produits frais de saison, cuisinés dans les règles de l’art, avec une pointe d’audace et beaucoup de bon goût.

L’Atelier Philippe Papy est le cabinet d’architecte qui à conçu la transformation et la rénovation de cet hôtel-restaurant. Les mains d’orfèvres et les esthètes ont pu rendre à La Musardière sa superbe, sans effacer son ADN.

Cette aventure humaine, gastronomique et bienfaisante est rendue possible grâce à Marie Vercruysse-Gallienne, maîtresse bienveillante qui distille de l’apaisement et de la joie de vivre dans cette belle maison. Sylvain Deprez, co-propriétaire et Philippe Papy ont rejoint cette aventure dans cette même quête de justesse.

Le restaurant est composé de trois salles intimistes et d’une terrasse ensoleillée pour les beaux jours. Comment ne pas apprécier ce savant mélange d’ancien et de contemporain et le cachet de chaque recoin de cette maison. On s’attable autour des tables en chêne massif spécialement créées par des artisans ébénistes et on s’octroie des instants gourmands de haute voltige sans jamais sombrer dans la prétention sonore.

Paris Frivole a eu la chance de découvrir l’incroyable menu du Chef et vous livre le récit de ses pérégrinations culinaires, en image…

En apéritif, nous avons savouré dans la véranda, un Spritz parfaitement dosé, accompagné d’une mise en bouche healthy à base de courgette !

En entrée, nous avons opté pour des mets de saison frais et savoureux.

 Le Pressé de légumes, poivron, courgette, aubergine, chèvre frais et Focaccia à l’ail nouveau est une belle façon de déguster des légumes gorgés de soleil. On a aimé le jeu de textures, alliant le crémeux au fondant.

La Pâte « Jean Jean », dans l’esprit d’une salade de pâte avec encornets, oignons rouges et vinaigrette à l’encre de seiche nous a fait découvrir ce produit de la mer de façon très artistique.

En plat, nous avons choisis des plats entre terre et mer…

L’aile de Raie, pochée, haricot beurre et agrumes a su allier un terroir rustique à un poisson extrêmement raffiné. Pari gagné.

Pour faire le plein de vitamines et de minéraux, rien de telle que la courgette farcie, comme une ratatouille, riz et cardamone. Avec elle, on a l’impression d’avoir fait un tour prolifique dans le potager !

Pour finir ce dîner de roi, nous avons eu la chance de découvrir 3 desserts éclectiques…

En dessert, nous avons ainsi pu découvrir l’abricot, notre coup de cœur, un gâteau moelleux aux amandes, miel, lavande et orgeat !

La fraise, caramélisée, sablé au beurre demi sel et ganache à l’estragon nous a également réjouit avec sa multitude d’aromes et de textures. L’extase sensorielle dans toute sa splendeur !

La palette de glaces et sorbets by Gérard Cabiron (Meilleur Ouvrier de France).

Ce dîner fut accompagné d’un verre de Lussac Saint-Emilion, Château Haut-Piquat 2013, un vin rouge souple et boisé qui relève les plats avec subtilité !

La formule entrée + plat ou plat + dessert est proposée au prix de 23 euros le midi (valable uniquement le midi, sauf dimanche et jours fériés) et la formule entrée + plat + dessert est à 29 euros.

Se réveiller à La Musardière, c’est aussi, profiter d’un petit déjeuner royal avec des viennoiseries chaudes, des fruits et du pain frais, des jus de fruits vitaminés, des céréales, de la pâte à tartiner artisanale, de la charuterie, du fromage et des œufs fermiers… Rien que d’y penser, on en a l’eau à la bouche !

L’avis de Paris Frivole : Comme il est bon de musarder dans cette maison de charme. A La Musardière, on se sent comme chez soi. Sitôt passé le seuil de l’imposante demeure, les soucis et autres tracas disparaissent pour ne laisser place qu’à un sentiment de félicité suprême. Les chambres spacieuses offrent un confort imparable : baignoirs spacieuses, lumières douces dont l’intensité est réglable, lits king size, fenêtres offrant des vues typiques de la région…

Le jardin enchanté de la Musardière est une invitation à la contemplation, à la méditation et au lâcher-prise. Les fleurs et les arbres du jardin sont l’extension même des jardins de Monet avec cette même palette de couleurs chatoyantes.

Le personnel se charge activement d’alléger votre existence : un dîner bistronomique bienheureux concocté par le Chef David Gallienne et son équipe de gastronome, une nuit paisible et un petit déjeuner généreux sauront vous apporter bonheur et réconfort.

Il y a de la frivolité dans cette demeure de charme : elle apaise l’âme et offre des instants de légèreté. On adore.

La Musardière

123 rue Claude Monet, 27620 Giverny

+ 33 (0) 2 32 21 03 18

Article Suivant:
Article Précédent:
There is 1 comment for this article
  1. Papy - Philippe at 9 h 17 min

    Bonjour ,
    l’Atelier Philippe Papy est le cabinet d’architecte qui à conçu la transformation et la rénovation de cet hotel-restaurant .
    L’ensemble de l’équipe se réjouit que ce lieu ait su vous charmer et que vous y ayez passer un joli moment.
    #atelier@philippepapy.fr#architecture#architecte#paris09#design#

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *