La vie de couple – amour à Paris – célibat – la fidélité

Finir avec la même personne toute sa vie, est-ce encore possible et surtout en avons-nous encore envie ? Utopie, cauchemar, ennuie, objectif : chacun perçoit la fidélité de manière différente.

bachelorette_women_rect

Pourquoi est-ce aussi difficile de se projeter dans un choix unique alors que la multiplicité des sollicitations est une chose avérée ? La fidélité est-elle encore possible pour les jeunes de notre génération ?

27-robes-10468738imruq

Aujourd’hui se jurer fidélité pour la vie est l’occasion d’organiser une fastueuse fête mais c’est surtout devenu une vaste mascarade. On se marrie pour bénéficier d’avantages fiscaux, pour donner un nom à un enfant ou pour réaliser un fantasme d’enfant. Bref, ce n’est pas ce qu’il y a de plus romantique. La foi et la religion sont encore là mais bien moins impliquées qu’à l’époque de nos grand-parents.

bachelorette1

Force est de constater que le modèle a explosé : familles recomposées, enfants hors mariage, mariage après 20 ans de vie commune… Il n’est pas rare de refaire sa vie à 40 ou à 50 ans. Ceci n’est pas un drame, c’est même vécu comme une renaissance ou une seconde jeunesse pour beaucoup.

Festival du film de Cabourg. 26e Journees romantiques. Photocall du Samedi 16 Juin - deuxieme partie . SPE 2. Arnal

La vraie question est de savoir pourquoi le mariage ne fait plus autant rêver qu’avant et pourquoi il est devenu si difficile d’imaginer une vie « classique » avec un mari, des enfants et un appartement ou une maison.

Desperate-housewives_l

La première interprétation consiste à pense que nous sommes une société de zappeurs et que nous redoutons l’ennui. Finir sa vie avec la même personne, personne n’en a la garantie. Se « caser », serait considéré pour certains comme une renonciation voir un manque d’ambition.

célibataire à Paris - Paris Frivole

La seconde revient à dire qu’avec Facebook et tous les outils de communication à disposition, nous avons sans cesse l’impression de pouvoir trouver mieux en amour. Le virtuel nous fait perdre la raison, la prise de contact est instantanée et les confessions se font plus aisément que dans la vie réelle. Internet nous ouvre des horizons inespérés et difficiles à atteindre en vrai. Sur cette interface, tout va plus vite et tout semble si simple. Deux êtres se plaisent, ils se rencontrent et ils en tirent une conclusion. L’avantage (ou l’inconvénient) d’internet, c’est qu’il nous fait vite déchanter !

Paris frivole - amour virtuel - sites de rencontre

Paradoxalement, il n’y a jamais eu autant de célibataires en France qu’à l’heure actuelle, alors, que font les réseaux sociaux et les sites de rencontres ? Ils mettent en relation très rapidement des gens mais tisse un lien superficiel qui la plupart du temps, ne survivra pas. On ne le répétera jamais assez, rien n’est aussi transcendant qu’un coup de coeur spontané : 2 personnes au même endroit au même moment qui se regardent.

Rencontre - clubbing - Paris Frivole

De nos jours, l’engagement fait peur. Nous ressentons une pression dans chacun des domaines de notre vie. Certes, cela a toujours existé mais aujourd’hui, on ressent cette chose avec beaucoup plus de puissance. La crise économique nous oblige dès notre plus jeune âge à choisir le bon chemin sinon notre vie est foutue. Les réseaux sociaux nous oblige à afficher une vie sociale épanouie. Le diktat de l’image est à son apogée. Pour réussir, il faut afficher un physique attractif, les médias nous martèlent de stéréotype auxquels il est de bon ton de correspondre. La crise sociale implique de manière implicite le choix d’appartenance à une catégorie précise et il vaut mieux ne pas se tromper sous peine d’être stigmatisé à vie. Sur nos épaules reposent le lourd poids d’une société qui souffre. Le célibat est devenue la norme.

célib - rencontres - paris frivole

Avec l’accroissement de l’espérance de vie, on retarde un maximum l’âge où l’on se considérera comme un être accompli, alors on se cherche et on se donne le temps de trouver LA personne qui nous rendra heureux. Dans une société emplie de problèmes sociaux, le seul domaine dans lequel on a à l’unanimité tous encore de l’espoir, c’est en l’amour. On souhaite ce qu’il y a de meilleur à un point où l’on en devient trop exigeant. 

Paris Frivole - amour à Paris - couple - célib

Les français sont décris souvent comme des éternels insatisfaits et les parisiens comme des râleurs, je ne pense pas que cela soit forcément pertinent d’affirmer les choses ainsi. Je dirais plutôt que ce sont des rêveurs qui courent après un idéal dans une société où l’herbe est toujours plus verte à côté.

love story - love in paris - paris frivole

Vivre à deux c’est possible, reste à se délecter intensément de ses histoires d’amour et de se donner les moyens qu’elles marchent. La fidélité est une question de volonté… Nous ne vivons pas dans une époque propice à l’engagement mais il ne tient qu’à nous de concevoir les choses autrement. Le bonheur est si fragile, si éphémère, saisissons ces instants volatiles sans nous poser de question. Après tout, le célibat est aussi un choix, une liberté et le couple, une possibilité.

S.

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>