Lalique – nouvelle collection de bijoux Aréthuse – Opéra National de Paris

Aréthuse : ce nom interpelle. Cette collection phare de la maison Lalique prend un tout autre visage cette année.

L’ineffable « masque de femme » sculpté dans un cristal d’une pureté étincelante est un hommage à la nymphe Aréthuse, coiffée d’une faune aquatique. Le divin visage fascine.

Porté à fleur de peau, cette collection de bijoux brille par la finesse des lignes et des courbes. Tout laisse penser que la nymphe manie à son seul caprice notre regard.

Les amoureux de Lalique chérissent Aréthuse car elle est l’essence même de l’artiste : la mise en abîme d’une faune et d’une flore onirique. Souvenez-vous, Paris Frivole vous présentait la bague Lalique en cristal blanc Aréthuse il y a quelques temps… Cette pièce à haute valeur sentimentale fait désormais partie de nos bijoux préférés…

La collection Aréthuse se réinvente à travers une version inédite, imaginée pour célébrer l’Opéra national de Paris. Celle-ci se décline à travers six bijoux rayonnants de rouge et de vermeil. Un clin d’œil aux rideaux rouge des imposantes salles de spectacle…

Pour la première fois, Aréthuse se montre sous un jour plus sombre, avec un cristal noir à la finiton satinée repolie, serti sur vermeil. Le masque féminin se voit auréolé de poissons souligné de demi-cercles de résine rouge.

Lalique - nouvelle collection de bijoux Aréthuse - Opéra National de Paris

Pour la première fois, Aréthuse se montre sous un jour plus sombre, avec un cristal noir à la finiton satinée repolie, serti sur vermeil. Le masque féminin se voit auréolé de poissons souligné de demi-cercles de résine rouge.

Lalique - nouvelle collection de bijoux Aréthuse - Opéra National de Paris

Le style Art Déco domine avec un réel désir de mettre en lumière les prouesses architecturales de ce palais parisien, construit sur de l’eau…

L’avis de Paris Frivole : les bijoux Lalique incarnent à la perfection ce Paris flamboyant de la Belle Epoque. La nouvelle collection Aréthuse nous émerveille de part ses lignes géométriques et la profondeur de son cristal noir…

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *