Louis I, II, III… XIV… L’étonnante histoire de la numérotation des rois de France

Les livres d’histoire ont souvent l’art et la manière de retourner les mots et de romancer les faits historiques pour se différencier des autres ouvrages. La forme change, le fond reste la plupart du temps le même, hormis lorsque les Historiens s’octroient la liberté de donner leur avis.

Paris Frivole a lu un livre dont le sujet inédit laisse une belle empreinte emplie de finesse et toujours d’une extrême justesse. Très peu d’historiens se sont aventurés dans l’explication de la numérotation des rois de France. Qui a numéroté les rois de France ? Quelles furent les bases établies pour le faire ? La numérotation peut sembler évidente mais en y regardant de plus près, on se rend compte que toutes nos idées reçues sont vouées à disparaître.

On a aimé la pertinence du sujet au même titre que le style d’écriture limpide et percutant de l’auteur. Vous ne baillerez pas aux corneilles en lisant Louis I, II, III… XIV… L’étonnante histoire de la numérotation des rois de France. Ce sera même un voyage littéraire insolite et marquant. 

Bien loin du livre d’histoire institutionnel, c’est avec beaucoup d’amusement que l’on apprend qu’Henri III est le seul roi de France à avoir changé de prénom, pour prendre celui de son père au détriment d’Alexandre ou encore que Charles X se serait prénommé Louis sans l’intervention d’une voyante.

51EKC2ZfchL._SX319_BO1,204,203,200_

Vous vous retrouverez au cœur d’un opus qui sous ses airs sérieux et ses études factuelles et rationnelles recèle  de nombreux secrets. La surprise est de mise et le ton mordant des lignes nous entraine dans la vie des plus grands Monarques dont les identités se cachaient derrière des numéros tels des chevaux de course…

Procédés chanceux, hésitants, hasardeux, on se rend compte qu’aucune Science n’est à l’origine du système de numérotation. L’humain est au cœur de la démarche, avec ses doutes et ses erreurs.

Il semblerait d’ailleurs que les chroniqueurs soient à l’origine de la numérotation, en effet, il était fort difficile d’organiser le passé avec les surnoms des rois homonymes. Afin de mettre de l’ordre dans leurs pensées et dans leurs écrits, les numéros ont servi ce repère pour ne point s’égarer au sein des multiples dynasties. Les Historiens ont donc opté pour la numérotation afin de ne pas sombrer dans des troubles spatio-temporels.

L’auteur, Michel-André Lévy s’est évertué au fil des pages et au gré de sa plume affûtée, à élucider le mystère des numéros pour notre plus grand plaisir.

Le 300ème anniversaire de la mort de Louis XIV a rencontré un bel hommage avec la sortie de ce livre.

 

Le livre : Louis I, II, III… XIV… L’étonnante histoire de la numérotation des rois de France, Éditions Jourdan, 268 pages, 2014.

 Chapitre 1 : Les trois dynasties et les questions que pose la numérotation

Chapitre 2 : Écrire l’Histoire au Moyen Âge

Chapitre 3 : Apparition des surnoms

Chapitre 4 : Apparition des numéros

Chapitre 5 : Le numéro de Charles le Sage

Chapitre 6 : Toute la vérité sur Charles le Gros

Chapitre 7 : Importance de la continuité pour les historiens

Chapitre 8 : La numérotation des Louis et des Clovis

Chapitre 9 : Usage et signification du numéro

Chapitre 10 : Mise en place des systèmes de numéros

Chapitre 11 : Le nom et le numéro du roi au service de la politique

 

En annexes sont présentées toute une série d’arbres généalogiques ainsi que les notes et références d’usage.

 

http://livre.fnac.com/a6498915/Michel-Andre-Levy-Louis-I-II-III-XIV-L-etonnante-histoire-de-la-numerotation-des-rois-de-France

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>