Miss Rétro Chic – un look floral pour la rentrée – robes et accessoires vintage

Les murs de Paris abritent des âmes immortelles. Certains ont encore des fragments de douleurs, d’autres laissent encore flotter dans les airs des brumes de joie et d’insouciance. La Maison de Balzac est l’une de ces demeures parisiennes qui inspirent les écrivains en herbe, les poètes et les esprits éthérés. Nichée sur les hauteurs de Passy, elle a jalousement préservé l’intimité d’Honoré de Balzac de 1840 à 1847… Sous le pseudonyme de Monsieur Breugnol, il échappa aux créanciers et put continuer d’exercer son art. L’anecdote raconte que le romancier utilisait une sortie discrète et secrète, par la rue Berton afin de s’enfuir, ni vu, ni connu, si un créancier venait à lui demander des comptes…

Paris Frivole s’est rendu au cœur de cette étroite rue Berton et s’est nourri de cette fameuse citation tirée de l’œuvre La Fausse Maîtresse (1842) :  « les Parisiennes sont inexplicables, dit Thadée. Quand elles sont aimées à la folie, elles veulent être aimées raisonnablement, et quand on les aime raisonnablement, elles vous reprochent de ne pas savoir aimer. ».

Mais à défaut d’être ou de ne pas être aimée par un homme, la Parisienne est inexplicable car elle peut briller par son indépendance et se suffire à elle-même mais est capable aussi de sombrer dans la dépendance affective. Elle aime à la folie ou n’aime pas du tout, le juste milieu est rare. Le Parisien en revanche, peut tenir la longueur dans l’indifférence ou la fascination suprême.

Cette affaire de sentiments est chancelante, peu de mots peuvent élire une vérité générale. On peut néanmoins tirer une conclusion universelle : quand les ennuis arrivent, inutile de partir avec fracas par la grande porte. Point de spectacle donné à la sphère publique, la porte dérobée, humble et digne permet de prendre la fuite, la tête haute, sans désacraliser son propre mystère.

 Dans son Traité de la vie élégante, Balzac s’amuse à reconnaître l’importance de l’apparat : « Le vêtement est comme un enduit ; il met tout en relief, et la toilette a été inventée bien plutôt pour faire ressortir des avantages corporels que pour voiler des imperfections ». Dans La femme abandonnée, l’auteur écrit « La volupté, comme une fleur rare, demande les soins de la culture la plus ingénieuse ». On peut en conclure que l’esthétisme de l’auteur dépassait sa simple plume et on peut aisément imaginer qu’il se plaisait à admirer l’éclat des femmes mis en lumière par leur pertinent sens du détail. Il était d’un romantisme absolu, comme en témoigne son coup de foudre épistolaire avec la Comtesse Hanska : 414 lettres, 18 ans d’amour et 6 mois de mariage.

_DSC8141_DSC8152

Cette robe vintage, rétro, romantique et résolument swing années 50, Daria noire florale sacralise la rose. Son imprimé aurait très bien pu se retrouver dans la garde robe des élégantes du milieu du 19ème siècle. Intemporel, il est une ode à l’amour. Audacieux de part ses couleurs, il aurait pu être adorée de Marie Antoinette pour son aspect floral et d’Amy Winehouse pour son côté Rockabily.

_DSC7984_DSC8039

L’esprit slave est flagrant au premier abord, mais on peut aisément penser aux roses britanniques qui fleurissent dans les jardins des Ladies. Cette robe de pin-upde la marque anglaise Hearts and Roses confirme cette idée. Celle-ci édite ses propres modèles, ses imprimés et ses coupes.

_DSC7930_DSC8067

Elle est multi-styles, elle peut être aussi rock que romantique, aussi chic que sexy selon la manière dont on la porte. On aime son tissu en coton stretch ultra confortable qui s’adapte à nos mouvements. Sa découpe et son encolure élégante et structurée donnent de l’allure. Les manches 3/4, le buste ajusté et la jupe ample sont parfait pour swinguer !  On la porte pour aller danser, pour aller à des cocktails chics, pour des anniversaires, des mariages et pour toutes les occasions où l’envie d’être épatante surgit.

Miss Rétro Chic - un look floral pour la rentrée - robes et accessoires vintage

Pour accessoiriser une si jolie robe, cette pochette vintage de la ligne « Burlesque » est idéal. Créé par l’artiste peintre Woody Ellen d’après une de ses toiles, ce sac boîte représente un papillon, des oeillets, des pivoines et des pétunias dans des tons rouges, verts et bleus sur fond noir.

_DSC8015 _DSC8009

Ce sac format boite, rigide, avec une longue chaîne amovible argentée se porte épaule ou à la main. La matière satinée et moelleuse est très chic. On y glisse l’essentiel comme une carte de crédit, un miroir de poche, un rouge à lèvres et un Smartphone.

Bien sûr, la pin-up d’aujourd’hui adore le milieu des soirées alternatives. Elle aime danser le rock, le swing, le charleston, le lindy hop et aime plonger dans les méandres d’époques qu’elle n’a pas connu. Pour pouvoir brûler la piste de danse jusqu’au bout de la nuit et rentrer au petit matin, elle opte pour des escarpins qui lui donneront fière allure. Et à ce titre, il y a fort à parier qu’elle craquera comme nous pour les escarpins Riverside de la marque Dancing Days by Banned !

_DSC8097

Comme elles sont jolies ces chaussures vernis noir ! Les jolies brides croisées sur le pied, la découpe dentelée au talon façon éventail (ou coquillage), le bout arrondi, le patin et le talon fin de 10,5cm  font que ce modèle possède des atouts confort et séduction indéniables. La semelle intérieure matelassée prend soin de vos pieds et limite les échauffements provoqués par vos pas de danse…

_DSC8233

Paris Frivole a eu le coup de coeur pour Miss Rétro Chic, une destination française dédiée à l’univers du vintage. A l’instar d’un Grand Magasin sorti d’un autre temps, on y débusque des pièces rares issues des plus jolies marques de pin-ups : Stop Staring, What Katie Did, Collectif Clothing, Pinup Couture, Rock Steady, Revamp Productions mais aussi des designers moins connus et tout aussi talentueux comme Emmy Design, Woody Ellen, Candice Gwinn, Victory Parade, Von 50’s…

_DSC8274 _DSC8270

Fondé par une jolie française amoureuse de rétro du nom de Patricia, Miss Rétro Chic a pour vocation de sublimer votre féminité avec des pièces élégantes et pertinentes.

L’avis de Paris Frivole : l’expérience Miss Rétro Chic atteint des sommets de perfection. La sélection pointue du site et l’exigence de qualité qui lui est propre font que les pin-ups néophytes et averties y trouvent leur bonheur dès les premiers instants. Accessoires, chaussures, sacs, bibi, robes, jupes, pantalons, cardigans : pléthores de jolies pièces vous attendent…

 _DSC8260

Crédit photo : Jean-François Huart (JFH.Photos) http://jf-h-photos.fr/

Remerciement à Jean-François Huart, un artiste talentueux qui aime photographier celles qu’il appelle « les petites Parisiennes ». Chacune de ses expositions est attendue avec impatience. Il capte avec aisance la sensualité des femmes et apprécie tout particulièrement l’univers vintage. Les codes du rétro ? Il les maîtrise à la perfection. Chaque projet réalisé avec lui est source de créativité : il connait Paris comme sa poche et sait transposer ses modèles dans des atmosphères uniques. N’hésitez pas à faire appel à lui pour vos projets photos !


Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>