Mort Subite – brasserie belge – créatrice de Lambics

Mort Subite : quel drôle de nom pour une bière ! Sa signification est pourtant à 1000 lieues de la figuration que l’on peut se faire. En effet, celle-ci se réfère à un ancien jeu de dé qui se jouait sur une piste octogonale, le « pietjesback », très à la mode dans les bars de Bruxelles. L’anecdote raconte que lorsque le temps manquait, une version plus courte se jouait, pour satisfaire travailleurs et voyageurs de passage en ville. Les dés étaient alors jetés une seule fois, « à la mort subite ». Le jeu devint si populaire que les clients de « Le Cour Royale » rebaptisèrent naturellement l’établissement « A la Mort Subit. Un jour, le patron décida de donner le même nom à sa bière emblématique.

Aujourd’hui, Mort Subite est une marque de bière très à la mode ! Derrière cette institution se cache Bruno Reinders, alchimiste avisé, à l’affût de l’air, des températures et de l’humidité.

Mort Subite - bière - Kriek Lambic et Witte Lambic

Le Lambic est un brassin unique fait de malt, de céréales et d’eau ainsi que de minimum 30 % de froment non malté. Pour réaliser les créations Mort Subite, c’est tout un savoir-faire qui est mis en œuvre.

Pour résumer, il faut écraser les grains de malt, faire chauffer le malt écrasé dans de l’eau, filtrer la maïsche pour récupérer le moût. Ensuite, il faut cuire le moût avec plusieurs types de houblon pour permettre une conservation optimale de la bière et lui conférer un col de mousse raffiné.

Mort Subite - bière - Kriek Lambic et Witte Lambic

Dans le moût refroidi, les levures sauvages du Pajottenland – les brettanomyces pour les connaisseurs – se mettent en action. Elles déclenchent le processus de fermentation spontanée. Une fois que les levures ont cessé de fermenter, il faut transvaser le Lambic dans des fûts pour la fermentation basse. Une partie est mise dans des fûts en inox et une autre partie dans des fûts en chêne pour une durée de trois ans.

Le maître-brasseur se charge ensuite de mélanger et de goûter le breuvage. Il finit alors par réaliser une fermentation basse en fût supplémentaire, puis, place à la mise en bouteilles !

Paris Frivole a eu la chance de déguster la Gueuze Lambic, la Kriek Lambic et la Witte Lambic Mort Subite.

Notre bière préférée est sans conteste, la Kriek Lambic, un mélange de Lambic jeune et de Lambic plongé 1 an avec des cerises avec un Lambic de 3 ans. On aime son goût frais et acidulé.

Lambic jeune et de Lambic plongé 1 an avec des cerises et Lambic de 3 ans, acide, doux et complexe

La Witte Lambic est, dans un autre style, tout aussi excellente : jeune et fruitée.

Lambic jeune et de Lambic plongé 1 an avec des cerises et Lambic de 3 ans, acide, doux et complexe

L’avis de Paris Frivole : Mort Subite propose de belles bières belges qui se marient à merveille avec les mets traditionnels :carbonnade flamande, chicons à la béchamel, frites, choux de Bruxelles, gaufres et autres réjouissances culinaires !

 

 

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>