Une verrière sous le ciel – Alma éditeur

Le roman Une verrière sous le ciel de Lenka Hornacova-Civade publié aux éditions Alma éditeur est un conte des temps modernes. Cet ouvrage aussi percutant que perturbant exprime à merveille la liberté d’être fantasque et l’envie instinctive de sortir des sentiers battus. Il offre au lecteur plusieurs angles de lectures en relatant des faits simples du quotidien, eux-mêmes transcendés par des mots d’une sophistication suprême. Il y a de la poésie, de l’émotion, une atmosphère singulière et beaucoup de mystère…  

« Une verrière sous le ciel » nous subjugue, nous happe dans son onirisme, nous isole dans sa découverte et nous fait sombrer dans une ambiance nébuleuse. L’histoire se passe à Paris, à deux pas du cimetière du Père-Lachaise, dans un café peuplé d’habitués. Ce troquet de quartier typiquement parisien, oscillant entre l’insalubrité et la magie.

Les fans d’Amélie Poulain adoreront la simplicité du décor posé par l’auteur et les personnages qui y sont plantés.

Une verrière sous le ciel - Alma éditeur

L’héroïne trouve refuge dans un café après avoir refusé de monter dans le train qui devait la ramener à Prague à l’été 1988, à l’issue de sa colonie de vacances. Sa rencontre avec Grofka, un personnage charismatique qui aimante et fascine ceux qui la rencontrent, va bouleverser son destin. Magicienne et sorcière à la fois, Grofka demande à la jeune femme de lui offrir son silence en l’échange d’une chambre au fond du café de son ami Bernard.

La protagoniste découvre Paris avec émerveillement en même temps que son éveil à l’art, aux mots et à l’amour. Elle fait la rencontre des habitués du café et écoute d’une oreille attentive les histoires des uns et des autres. Son goût du bonheur et des choses simples sont l’œuvre de son regard neuf sur la vie.

L’opus aborde le thème de la féminité naissante et de la découverte du pouvoir de séduction de la femme à travers le regard de l’homme. En posant nue pour Albert dans son atelier, elle prend conscience de sa venue dans le monde adulte.

Nota Bene : l’auteure avait reçu pour son premier roman le Prix Renaudot des lycéens, il s’agit de son 2ème roman.

L’avis de Paris Frivole : Une verrière sous le ciel nous embarque sans détour dans une faille spatio-temporelle. Sa lecture troublante nous fait perdre nos repères, l’intrigue nous fascine, les personnages nous envoûtent. Ce livre hypnotique relate un conte entre l’ombre et la lumière, à la fois exalté et d’une infinie mélancolie. On ferme ce livre après la dernière page sans jamais vraiment en sortir. On l’appréhende, on le digère et on finit par accepter l’empreinte qu’il nous laisse.

 

 

 

 

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>