Le bal des désabusés

Quel miracle, nous nous retrouvons tous ensemble dans un seul et même endroit. Le néant nous rassemble !

Tout le monde s’affaire au bal des désabusés. Hommes et femmes font les paons pour plaire et n’hésitent pas à changer de cible d’une chanson à une autre. Les danses sont malsaines et donnent le tournis. C’est normal puisque nous ne savons plus où donner de la tête.

arsene-lupin-2004-18-g

L’embarras du choix, une facilité à rencontrer des gens et pourtant, quelque chose dans nos regards relève de la nonchalance. Le respect de l’autre n’est pas au rendez-vous, dans la séduction, c’est une affaire d’égo qui prend le dessus. Plaire à tout prix, quite à mentir, feindre l’intérêt ou emprunter des airs de fausse coquetterie.

La relation est une précipitation éphémère, conquérir l’autre, le posséder et lever les voiles.

Je me demande quel est le sens des relations hommes/femmes, est-il encore possible de s’aimer sincèrement ? J’ai envie d’y croire… Bizarrement, cela n’arrive qu’aux autres…

S.

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *