Pâques sous le signe d’Epicure avec un Bourgueil et un Vouvray de haute voltige

Les déjeuners en famille ont tout ce qu’il y a de plus épique. Entre les débats politiques interminables, les grands projets et les conversations anodines, les plats s’enchainent sans que l’on ait le temps de compter les calories. Il en va de même entre l’apéritif et le dessert, les bouteilles de vin ne connaissent pas les entractes. Quand l’une est terminée, l’autre entre dans la danse.Cette année encore Pâques sera sous le signe d‘Epicure avec les mets traditionnels et de jolis flacons pour les accompagner. Comment ne pas succomber à ce Bourgueil et à ce Vouvray de haute voltige ? Alliance Loire nous délivre deux belles interprétation de terroirs prestigieux.

Vobridius pourrait presque nous faire perdre notre latin ! Ce Vouvray 2015 issu de cépage chenin blanc est une cuvée composée de l’association de 3 parcelles situées sur la commune de Vouvray. Ce vin d’auteur élevé en fût de chêne pendant 1 an avec remise en suspension des lies apporte de la complexité au nectar.

Du côté de la dégustation, on murmure que la robe clair dorée exhale la mirabelle et la brioche. En bouche, place à la gourmandise d’une pêche bien mûre, accompagnée de gousse de vanille.

Pour les amoureux du rouge, Cornélius 1831 saura donner matière à réflexion. Ce Bourgueil 2018, issu de cépages cabernet franc rend hommage à Honoré de Balzac par son éloquence. 

Cette cuvée vieillie durant 12 mois en fûts de chêne est très chaleureuse. Sa robe sombre aux reflets mi pourpres, mi violacés dévoile des notes d’épices et de fruits rouges bien ronds. En bouche, place à des accords d’épices, de fruits cuits à l’eau de vie et une finale toastée très soyeuse.

Cornelius 1831, Bourgueil 2018 – PVC 15,20€ chez les cavistes
Vobridius, Vouvray 2015 – PVC 14,60€ chez les cavistes

Article Suivant:
Article Précédent: