L’Escalier du Diable – éditions l’Archipel – Dean Koontz

Jane Hawk, ancienne employée décorée du FBI se retrouve du jour au lendemain en tête de liste des individus les plus recherchés des Etats-Unis. Son visage fait la une du Los Angeles Times…

Ce personnage complexe et puissant est animé par le désir de venger son mari, Nick, dont la mort a été déguisée en suicide. Pour laver la réputation de celui avec qui elle filait le parfait amour et pour préserver la vie de son fils de 5 ans, Travis, l’héroïne va devoir extirper des données sensibles pour inculper Simon, un serial killer dangereux qui épouse des femmes, les ruine puis les humilie avant de les tuer…

Les recherches menées par Jane pour avancer dans son enquête font d’elle une ennemi numéro 1 pour tout un réseau de criminels, complice de Simon. On l’accuse de meurtre, de secrets d’Etat vendue et de trahison pour pouvoir la faire disparaitre du paysage, au même titre que toutes celles qui ont essayé de se mesurer à cette confrérie secrète et cruelle. Le gouvernement est de mèche, une armée de tueurs sans pitié œuvre avec une détermination sans faille.

L’Escalier du Diable – éditions l’Archipel – Dean Koontz

L’Escalier du Diable, publié aux éditions l’Archipel et écrit par l’auteur à succès Dean Koontz met en scène un personnage féminin charismatique. Son courage n’a d’égal que sa détermination et c’est avec beaucoup de pragmatisme et de sang-froid qu’elle compte bien mener sa mission à bien. Cette femme forte exprime son sens de la loi exacerbé par des actions finement paramétrées. Son objectif ? Vivre en paix, près de son fils, caché loin du chaos.

Le récit palpitant entraine la protagoniste sur les flancs enneigés du Lac Tahoe en Californie. Les découvertes qu’elle va y faire vont lui glacer le sang mais c’est avec une bravoure sans nom, qu’elle va devoir franchir l’escalier du diable… Jane sait que sa vie repose désormais sur un fil, mais elle est prête à sacrifier sa vie pour sauver des millions d’êtres humains d’une conspiration sans précédent.

Le début du livre ouvre le bal sur la rencontre de Jane avec Sarah, ex magnat de l’immobilier, ruinée et dépossédée de ses biens à cause de Simon. Jane est entrée par effraction chez cette femme, terrorisée par son ex mari… Si l’accueil armé réservé par la jeune femme donne le ton, on découvre très vite, que sa démarche bienveillante vise à créer un réseau d’alliées. Sarah dévoile dans cette première scène, la torture physique par hypothermie et l’humiliation qu’elle a subie…

Ensuite, l’intrigue se poursuit avec le récit enchanteur mais résolument effrayant, de la fuite de Sonjay et Tanuja, frère et sœur jumeaux… Un shérif et des complices à leur trousse les embarquera dans une aventure digne d’un Conte de Grimm, dans une version plus sinistre …

L’avis de Paris Frivole : ouvrir le livre L’Escalier du Diable, revient à ne plus réussir à le fermer avant d’avoir achevé la lecture de ses dernières pages… On le lit d’une traite en prenant de plein fouet la plume vive et imagée de l’auteure, qui n’hésite pas à nous torturer avec quelques scènes haletantes. Ce thriller est construit comme un block buster américain, avec des jeux de piste, des surprises conspirationnistes, des paysages sombres, du suspense à haute dose et des personnages charismatiques.

A propos de l’auteur : Dean Koontz a été traduit dans plus de quarante pays et est resté longtemps n°1 des meilleures ventes du New York Times. L’auteur de « La Nuit des Cafards » et « La Chambre des Murmures »… Il signe avec « L’Escalier du Diable », le troisième volet des aventures de Jane Hawk.

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *