Musée de l’érotisme – Pigalle

Lieu de perdition pour certains ou de plaisir visuel pour d’autres, Le Musée de l’érotisme est une source de fantasmes pour beaucoup. Mais combien d’entre vous avez osé franchir son seuil pour s’aventurer dans ce jardin d’Eden du sexe ?

Implanté dans le quartier le plus « hot » de la capitale, à Pigalle, cet espace insolite dédié à l’art érotique recèle bien des secrets…  C’est en totale immersion que j’ai décidé de m’y rendre… Mesdemoiselles, Mesdames, Monsieur : serez vous émoustillés ou serez-vous tout simplement interloqués ? Voici mon expérience, elle est la vôtre.

Le Musée est d’une rare complexité, il faut y passer des heures pour décoder ses messages. La balade s’effectue sur sept étages… On passe d’une époque à une autre et les métaphores y sont extrêmement nombreuses. Tantôt sacrées, tantôt profanes, je voyage entre les cultures et tente de comprendre les méandres du sexe.

Au sous-sol je découvre avec stupéfaction l’essence même de l’insolite et de l’art irrévérencieux. Il s’agit de l’Art populaire, appelé aussi « Curiosa ». J’ai ressenti en regardant ces oeuvres d’art un sentiment confus… C’est « satirique », « récréatif », « drôle », « bon vivant » et parfois tellement provocateur que cela pourrait déranger les esprits bien-pensants. L’oeuvre emblématique est ce dîner érotique, une belle métaphore qu’il est inutile d’expliquer :

art érotique populaire paris

Mon  constat est le suivant : Le Musée de l’érotisme n’a aucun tabou ! Ce qui est amusant avec l’art populaire c’est qu’il faut parfois passer plusieurs minutes à regarder un objet pour comprendre sa valeur détournée…

art érotique populaire - musée de l'érotisme - pigalle

Ma partie préférée de l’exposition permanente est sans conteste celle dédiée aux maisons closes. Cette longue période de la fin du XIXe siècle à l’année 1946 prouve que le sexe et la frivolité ont toujours triomphé des guerres.

musee de lerotisme courtisanes

Elles sont belles, prétendument libres et opèrent leurs charmes dans de sublimes chambres. Les belles intrigantes, marchandes de rêves et de plaisir sont les reines du Musée. Éternelles, inspirantes et intemporelles.

maison close paris frivole

Elle est bien loin l’époque où les courtisanes et prostituées pouvaient assumer leur profession et jouir d’un confort et d’une hygiène autre que celle du trottoir…

musee de lerotisme pigalle maison close paris

Une collection d’illustrations inspirées du XVIIIème siècle me subjugue par son élégance et son impertinence !

 IMG_6287 IMG_6286 IMG_6285 IMG_6288

J’aime énormément les illustrations typiques des années folles mais avec des personnages présentés dans des situations inédites et polissonnes.

IMG_6293 IMG_6292 IMG_6291 IMG_6290

Chapeau bas à l’artiste Julian qui s’amuse à détourner les objets avec humour !

IMG_6308

L’art sacré est celui qui a laissé le plus d’étanchéité chez moi. Au coeur de ces oeuvres, la fécondité et la fertilité aux premiers plans. Je réfléchis à ce culte voué aux forces génératrices et à la vie et observe ces sculptures, ces statuts, ces masques, ces amulettes et me rend compte qu’il ne s’agit pas de plaisir mais bel et bien d’instinct de survie. Aucune luxure, aucun raffinement, simplement le devoir de la nature et la croyance d’une force supérieure qui conditionne cela.

amulette sexe musée de l'érotisme

Vous l’aurez compris, je ne suis pas fan. Certains masques pourraient effrayer des enfants mais il ne faut pas négliger leur intérêt anthropologique ! Ce qui nous semble loufoque aujourd’hui était auparavant une norme. L’ouverture d’esprit et la liberté de penser et d’appréhender la vie sont les deux leçons essentielles du Musée de l’Erotisme.

sexe - musée de l'érotisme - paris frivole

L’art contemporain est une partie du Musée ultra moderne et parfois futuriste dans laquelle on retrouve les oeuvres de 150 artistes plasticiens venus du monde entier.. Cette silhouette pulpeuse passant par la fenêtre est un très bon élément à étudier.

musee de lerotisme pigalle

Les sculptures ne sont pour la plupart plus du tout abstraites mais belles et bien figuratives. Cela marque l’évolution des mœurs de nos sociétés.

musee de lerotisme paris pigalle, art contemporain

Pléthore de phallus, de formes oblongues, de tourbillons féminins et de fleurs sensuelles me font comprendre que le sexe est bien plus qu’un organe reproducteur, c’est une partie du corps magique, indéfinissable, onirique…

musee de lerotisme paris pigalle

Je vous recommande vivement d’aller au Musée de l’érotisme, vous y passerez à coup sûr des instants ludiques, distrayants et originaux. 

 http://www.musee-erotisme.com/fr/

Adresse : 72 boulevard de Clichy 75018 PARIS

Métro : Blanche ou Pigalle

 Tél. : 01.42.58.28.73

Jours d’ouverture : tous les jours, y compris les jours fériés
Horaires d’ouverture : de 10H00 à 02H00 du matin

 Tarifs :

10 euros : Plein tarif

8 euros : Billet acheté en ligne (page Billeterie)

14 euros : 2 billets achetés en ligne (page Billeterie)

6 euros : Tarif étudiant (avec justificatif)

 

 

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *