Album Secret de Paris – éditions Ouest France

Il serait peu objectif de croire que Paris a toujours été une ville d’amour et de lumière, on pourrait même dire qu’elle fut une cité sombre où la cruauté et l’injustice faisaient leur loi. Paris, coupe gorge, Paris, insalubre, Paris labyrinthique mais Paris fascinant !

Versatile et multifacettes, Paris est au cœur de toutes les intrigues liant la torture et la mort à la splendeur et la beauté. Son esprit dualiste n’a eu de cesse d’exprimer sa dichotomie à travers l’histoire, ville qui a abrité la magie et la religion, lui conférant ainsi une identité mystique.

Paris ne serait pas Paris sans ses Parisiens, des êtres aux mœurs parfois improbables…

Album Secret de Paris – éditions Ouest France

Paris Frivole vous recommande la lecture de l’ouvrage Album Secret de Paris, par René Gast et Guillaume Rateau publié aux éditions Ouest France.

Ce beau livre aux allures de grimoire ancien possède en couverture, une illustration du Pont Alexandre III, le jour de l’inauguration de l’exposition universelle de 1900 (collection Kharbine- Tapabor). Richement illustré, il offre une perspective édifiante sur les reliquats du passé à travers des anecdotes surprenantes, et des gravures anciennes rares. L’album se découpe en plusieurs chapitres thématiques, apportant chacune leur pierre à l’édifice en aidant les lecteurs à comprendre l’identité et l’héritage culturel parisien.

On y découvre le Paris Canaille, avec ses maisons closes, ses parades « la fête du bœuf gras », « la Fête des Fous », mais aussi les Halles, le ventre de Paris, ineffable foire aux métiers oubliés (brasseur, verseur, caboteur, portefaix) ou encore le Grand Guignol. Etonnamment, ce dernier provoquait des chocs émotionnels avec ses effets spéciaux, un sacré paradoxe dans une société qui historiquement accourait aux exécutions publiques et aux séances de torture.

Avec horreur, nous plongeons dans le Paris qui Meurt, avec sa prison du Châtelet, le cimetière des innocents ou encore l’épouvantable histoire des pâtés du maître pâtissier de la rue Chanoinesse…

La stupéfaction est au rendez-vous en feuilletant les pages sur le Paris Insolite avec l’éléphant de la Bastille tant désiré par Napoléon Bonaparte, le donjon forteresse intact du duc de Bourgogne (TOUR Jean sans peur), la Place de la Grève (ancienne place de l’hôtel de ville) et les stations fantômes du métro…

Vient alors le chapitre le plus inquiétant, sur le Paris des Rebelles et des Fous ! Ces pages évoquent la Salpêtrière (cage aux folles et aux indigents), mais aussi l’Hôtel Dieu, les brigands de la Butte et autres figures dangereuses de l’époque…

La partie 2 de cet opus est consacrée aux faces cachées d’une ville monde avec une balade au fil de la Seine avec ses îles disparues, sa statue de la liberté, Bercy, la Samaritaine et ses secrets enfouis (
Le lac de l’opéra, Paris ville viticole, la statue d’Henri IV sur le Pont Neuf et ses mystérieuses boîtes, la source de Passy et d’Auteuil)… Le « murmure des murs » passe en revue les Buttes rescapées des croisades haussmaniennes (Montmartre, Chaumont et Cailles), la Pagode, le Zinc des toits parisiens, la Tour-Saint-Jacques-la-Boucherie (chef d’œuvre d’art gothique), le moulin du Mont Parnasse et le Parc Monceau…

Le parcours de l’Album Secret de Paris s’achève avec les voies oubliées (la petite ceinture, le viaduc d’Auteuil en 1883, le circulaire du côté de la porte maillot, de l’omnibus au tramway, les bateaux mouches).

L’avis de Paris Frivole : Album Secret de Paris est un très beau livre, richement fourni en images et dont les textes offrent une escapade au cœur du Paris d’hier…

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *