Chantal Thomass – son interview frivolité pour Paris Frivole

Chantal Thomass nous a reçu dans ses appartements du 8ème arrondissement de Paris. Une poignée de main douce et quelques mots échangés ont donné le ton, la créatrice aime communiquer en toute simplicité, et toujours avec délicatesse.

Bien loin de la dentelle et des froufrous de ses anciennes lignes de lingerie fine, Madame Chantal Thomass ne s’encombre guère des faux semblants. L’audace est sa marque de fabrique. Tout au long de sa carrière, elle a osé baisser le masque des femmes en leur faisant prendre conscience de leur sensualité. Créer le scandale avec de la lingerie provoquante ? Peu importe, la créatrice est une figure qui a beaucoup joué en faveur de l’émancipation de la femme.

En 1975, elle fonda sa société et organise un premier défilé de sa griffe l’année suivante. Elle est la première à avoir fait défiler la femme en lingerie. Elle révolutionna l’univers de la lingerie en la rendant plus glamour et en introduisant des matières inédites comme la soie. La sophistication de ses créations, faites de dentelle, de nœuds et d’imprimés graphiques transcenda l’univers des dessous chics. Son goût du rétro la fit remettre au goût du jour l’iconique guêpière, le corset, les bas couture et les porte-jarretelles.

En 1999, elle mit en scène des mannequins vivants en lingerie dans les vitrines des Galeries Lafayette, preuve que la femme pouvait accepter son potentiel érotique sans compromettre sa force, son intelligence et son ambition. Chantal Thomass est visionnaire et c’est un honneur pour Paris Frivole d’avoir pu venir à sa rencontre.

L’icône du style avec sa frange noir ébène impeccable et son allure singulière nous a donc accueilli dans son boudoir rose tendre et a accepté de répondre à nos questions !

« Chantal, vous êtes la papesse de la frivolité, quel en est pour vous la définition ? »

CT « Oh c’est très gentil ! La frivolité, c’est de la légèreté, de la féminité, c’est le plaisir de se sentir belle et originale aussi, parce que frivole c’est original ! ».

« La Parisienne est-elle frivole par essence ? »

CT « Oui mais ce n’est pas toujours la frivolité qui implique la légèreté, ça a parfois une connotation nunuche, alors que ce n’est pas du tout ça ! Une femme peut être brillante, intelligente et frivole ! ».

« Auriez-vous un message à transmettre aux lecteurs de Paris Frivole, qui désespèrent de voir que l’ambiance est morose à Paris ? ».

CT « Alors on ne peut pas dire que ce soit très frivole en ce moment, malheureusement. Il faut espérer que Paris redeviendra frivole. On n’est pas dans une période faste.

« Et quel est le secret pour retrouver un Paris qui soit frivole ? »

CT « Je pense que les gens ne sont jamais contents de ce qu’ils ont. Moi, je voyage beaucoup dans des pays très pauvres, partout, et je trouve qu’on a une chance extraordinaire en France. On a une sécurité sociale, on peut se faire soigner partout alors que ce n’est pas pareil du tout dans les pays du monde, et même proches d’ailleurs. Les écoles sont gratuites, on peut faire des études gratuitement. On a quand même énormément d’avantages alors il y a bien quelques inconvénients aussi ! Je trouve que les gens ne voyagent pas assez. Dans les pays comme la Thaïlande, au Cambodge ou même aux Etats-Unis où si vous tombez malade là-bas, cela coûte 10 fois le prix de Paris, sans remboursement. Donc c’est vrai que les gens ne voyagent pas assez et ne se rendent pas compte de leur chance. ».

« Pour finir, diriez-vous que la mode et l’art de vivre selon Chantal Thomass, constituent un remède contre cette morosité ? ».

CT « Oui ! »

« Vous êtes en noir et blanc aujourd’hui avec une touche de rouge, souhaitez-vous apporter de la couleur à un paysage un peu gris ?

Ct « Oui aujourd’hui j’ai de la couleur, ce qui est rarissime ! »

Vous avez toujours les lèvres rouges de toute façon !

CT « Oui, j’ai toujours les lèvres rouges, mais ça fait longtemps que je n’avais pas mis des fleurs. J’ai trouvé cette chemise qui me plaisait beaucoup, je me suis dit, voilà une belle touche de couleur. ».

« Cela vous va très bien, Paris a besoin de couleurs joyeuses, merci Chantal ! ».

CT « Merci à vous ! ».

Retrouvez la collection de vases et de céramiques Chantal Thomass x Rometti qui crée l’événement en ce moment !

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *