La fin de l’été à Paris – le blues de la rentrée

Savez-vous respirer l’air du temps ? Saisir l’humeur au vol et l’aspirer ? Ressentez-vous cette langueur, digne d’un « Summertime Sadness » qui touche à sa fin ? Finis les bains de soleil, les farniente, les apéros sans fin avec les amis, les petites robes légères qui invitent la délicate brise à caresser vos jambes dorées…

Bal du Moulin de la Galette 1876 Pierre-Auguste Renoir

Bal du Moulin de la Galette 1876 Pierre-Auguste Renoir

Vous retrouvez votre bureau et ses dossiers peu exaltants, la joie du métro bondé, le soleil vacillant de Paris et votre si dévouée et fidèle fatigue. Vous songez déjà à l’automne et l’hiver en vous visualisant grelottant(e). Les célibataires commencent à s’inquiéter, les couples à se réconforter.

Paris a du charme à chaque saison, ne laissez pas le blues de la rentrée s’emparer de vous. L’automne vous irez vous balader aux Buttes Chaumont, aux Tuileries pour admirer les feuilles qui tombent et la couleur chatoyante des arbres. Le tableau est romantique, vous pourrez même vous évader en forêt pour une cueillette de champignons non vénéneux.

Rue de Paris, temps de pluie par Gustave Caillebotte en 1877

Rue de Paris, temps de pluie par Gustave Caillebotte en 1877

Et quand l’hiver viendra, vous penserez déjà aux feux de cheminée, aux premiers flocons de neige, aux chocolats chauds… Le parfum de l’hiver au mois de décembre fleure bon le sapin, la cannelle, le vin chaud. Il est une invitation à la rêverie blanche argentée, une ode à la gourmandise.

"La pâtisserie Gloppe" 1889, peintre Jean Beraud. Il s'agissait d'une pâtisserie qui se trouvait au n°6 de l'Avenue des Champs Elysées

« La pâtisserie Gloppe » 1889, peintre Jean Beraud. Il s’agissait d’une pâtisserie qui se trouvait au n°6 de l’Avenue des Champs Elysées

Paris se plait à revêtir de nombreux manteaux et sait charmer ses habitants de mois en mois. Pour ce qui est du « métro, boulot, dodo », rien ne vous empêche de sortir de la monotonie. Surprenez-vous, quittez Paris les week-ends, pour mieux en apprécier le retour !

Chantez sous la pluie, rêvez, partez à l’aventure au coeur de notre ville inspirante, que vous croyez connaître mais qui vous réserve à son tour de nombreuses tribulations.

Provoquez la chance, croyez au hasard et surtout, réapprenez à observer Paris avec des yeux d’amoureu(se)x, prenez le temps d’en apprécier le parfum.

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>