La Sultane de Saba – nouvelle eau de parfum – Voyage sur la route d’Udaïpur

Paris Frivole est envoûté par l’onirisme en perpétuelle évolution de La Sultane de Saba. Nous aimons particulièrement la façon dont cette maison parisienne travaille, avec une créativité débordante et un savoir-faire indéniable. Elle ne cesse de proposer des voyages inspirants à travers des univers olfactifs et sensoriels renversant de sensualité.

la sultane de saba - voyage sur la route d'Udaïpur

Vanessa Sitbon, la fondatrice de La Sultane de Saba nous surprend chaque année avec de nouvelles fragrances inspirées de pays dont le folklore relève du paradis. Nous avions découvert Voyage sur la route des délices à la Fleur d’Oranger, un sillage fleuri fruité très subtile.

Cette fois-ci, rendez-vous en Inde, sur la route d’Udaïpur. Ce sillage ne ressemble à aucun autre, Musc, encens et vanille accompagnent le bois de santal et l’héliotrope, sublimés par le gingembre et la réglisse. On le définirait plutôt comme un parfum féminin/masculin chaleureux, hypnotique et mystérieux… Parfait pour les soirées d’été en somme…

la sultane de saba - voyage sur la route d'Udaïpur

Cet élixir précieux renferme en lui le secret d’une légende indienne, Jagat Singh II, célèbre roi d’Udaïpur, considéré comme le descendant du dieu soleil fit construire un palais de marbre blanc sur les rives du lac Pichola en l’honneur de ses favorites… Des soirées princières y furent données, dans des salons grandioses où flottaient dans l’air un parfum d’amour et de frivolité. On peut imaginer les étoffes de soie se froissant au rythme des danses, l’encens et les rencontres amoureuses voluptueuses…

www.lasultanedesaba.com

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>