Mörk – un roman policier haletant – éditions La Martinière

Aussi surprenant que cela puisse paraître, c’est dans le pays où le nombre de meurtres est le plus bas que les meilleurs polars voient le jour. Située à la limite du cercle polaire, l’Islande, terre de contrastes où les extrêmes se côtoient a longtemps été considérée comme la porte des enfers. Ile paradisiaque dans ses paysages oniriques mais plus sombres avec ses problèmes de drogue, de dépression et d’alcool : le terrain est propice aux intrigues tortueuses.
 
De l’inspiration, les auteurs islandais n’en manquent pas. On pourrait citer Jón Hallur Stefánsson ou encore Árni Þórarinsson mais celui qui se démarque tout particulièrement en ce moment, c’est Ragnar Jónasson avec la sortie de son nouveau thriller Mörk, publié aux éditions La Martinière.
 
L’auteur avait fait une entrée bien marquée dans l’univers littéraire avec son précédent roman Snjór. Désormais l’on peut dire que Ragnar Jónasson confirme son art. Nous n’avons pas encore lu, celui-ci en revanche nous avons tenu entre nos mains Mörk et durant plusieurs semaines, l’intrigue nous a tenu en haleine… 
 
Couv Mörk - Ragnar Jonasson

 

Voici sans plus tarder la critique de Paris Frivole…

Une plume incisive
 
L’auteur livre une plume efficace. Les phrases courtes et incisives rythment des passages narratifs parfois plus longs et imagés. Un style tantôt direct, tantôt poétique, Ragnar Jónasson maîtrise la puissance des mots, les lenteurs et les accélérations avec une dextérité proche du sérial killer.
 
Un thriller d’atmosphère hypnotique
 
La contemplation de l’atmosphère prédomine dans cet ouvrage et c’est précisément ce qui plonge le lecteur dans l’intrigue. Ce thriller d’atmosphère nous dévoile le paysage sombre et glacial d’un petit village du nord de l’Islande, ancien port de pêche, Siglufördur, plongé dans l’obscurité durant 2 mois lorsque l’hiver apparaît. L’isolement a créé une forme de solidarité au sein des gens du village. Tout semble paisible, presque morne…. L’auteur connait tous les recoins de ce village car ses grand-parents y ont vécu… D’où la précision des détails…
 
Un intrigue haletante et une énigme affolante
 
Le jeune policier Ari Thór veille sur ses contemporains mais ne croule pas sous le travail. L’histoire commence lorsqu’il apprend que son collègue, Herjólfur, a été grièvement blessé. L’homme enquêtait seul, au beau milieu de la nuit, dans une maison abandonnée. Notre protagoniste tente alors d’y voir plus clair… Qui aurait pu tirer sur son collègue ? Pour quelles raisons ? En vase clos, il cherche des réponses. Dans une communauté soudée où tout le monde se connait, quel règlement de compte pourrait-il y avoir ?
 
Bien vite, se noue un inextricable jeu de piste qui, de passé trouble en compromissions, mènera Ari Thór jusqu’à l’hôpital psychiatrique de Reykjavik, où il semble qu’on puisse retenir certaines personnes contre leur gré…

 

Un ouvrage qui a fait l’unanimité et on comprend pourquoi
 
Mörk a été élu « Meilleur polar de l’année 2016″ selon le Sunday Express et le Daily Express et a reçu le fameux « Dead Good Reader Award » en Angleterre. On comprend un tel succès tant il est brillant. En définitive, tous les ingrédients sont présents pour vous faire vivre un grand frisson jubilatoire. On lit Mörk comme on regarde un excellent thriller au cinéma…
 
Note sur l’auteur

Ragnar Jónasson est né à Reykjavik en 1976. Ses grands-parents sont originaires de Siglufjördur, la ville où se déroule Snjór. Grand lecteur d’Agatha Christie dès son plus jeune âge – et plus tard de P.D. James ou Peter May –, il entreprend la traduction, à 17 ans, de quatorze de ses romans en islandais. Avocat et professeur de droit à l’Université de Reykjavik, il est aussi écrivain et le cofonda-teur du Festival international de romans policiers «Iceland Noir ».


On attend le prochain opus avec impatience !

 

Article Suivant:
Article Précédent:
There is 1 comment for this article
  1. MARYLINE DUMAs at 12 h 35 min

    Coucou,

    je l’ai lu aussi, j’ai bien aimé car cela m’a permis de découvrir l’Islande, l’intrigue est bien ficelée et j’ai apprécié de personnage de Thor.
    Belle chronique!
    Maryline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>