Email Diamant – l’expert blancheur délicieusement rétro

Email Diamant n’a rien perdu de son éclat depuis 120 ans ! L’expert blancheur délicieusement rétro séduit par son ADN d’apothicaire et par ses formules avant-gardistes.

On se souvient avec émotion d’une Ariel Dombasle particulièrement en beauté vantant les mérites des dentifrices Email Diamant dans un spot publicitaire.

Avec beaucoup d’espièglerie, de légèreté et de frivolité elle déclamait : “Il y a des sourires timides, des sourires boudeurs, des sourires gourmands, mais il n’y a pas de sourire plus blanc, qu’un sourire Email Diamant” !

Aujourd’hui Paris Frivole vous dévoile la nouveauté avec le même enthousiasme : Le Bicarbonate, un dentifrice aux 3 actions ciblées.

Dès 3 jours, il promet blancheur, pureté et éclat ! Sa formule à base de soude 100% d’origine naturelle enlève les taches tout en respectant l’émail.

Les agents nettoyants accèdent aux zones les plus difficiles d’accès pour purifier les dents et la bouche. Le fluor quant à lui aide à prévenir l’apparition des caries.

Email Diamant - l'expert blancheur délicieusement rétro

L’avis de Paris Frivole : on adore l’image vintage d’Email Diamant. Ce nouveau dentifrice Bicarbonate relève le défis de l’innovation en alliant l’hygiène à la beauté. La pâte blanche au bon goût de menthe font que l’on adopte avec plaisir ce geste du quotidien.

A propos d’Email Diamant :

L’histoire d’Email Diamant débute en 1893 avec un couple visionnaire : Jean-Baptiste Barreau, professeur de chant, et son épouse Annette Barreau, jeune modiste. En cette fin de siècle, il ouvrent un magasin de mode au 94 rue Lafayette à Paris. À cette même époque, un nouveau métier venu d’Amérique rencontre un succès croissant dans la capitale, celui de dentiste ! On veut prendre soin de ses dents et de son sourire, la demande de dentifrice se développe donc.

Séduit par le caractère moderne et prometteur de ce produit, le jeune couple décide de se lancer dans l’aventure en 1893. Déjà conscient que le sourire est le meilleur accessoire de mode, ils proposent aux clients de leur magasin la «poudre de dentifrice américaine» du chimiste John Walton de Philadelphie.

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *