Simone Veil mille vies, un destin – éditions Biographie City – Amandine Deslandes

Des livres sur Simone Veil, il y en a pléthore mais chaque opus nait d’une plume, d’un style et d’un point de vue unique. Si tous, nous nous accordons sur la personnalité admirable de Simone Veil et de ses combats les plus nobles, nous cultivons chacune et chacun, un rapport particulier avec elle. Le discours du 18 mars 2010 de Jean d’Ormesson pour célébrer l’entrée de Simone Veil au sein de l’Académie française en témoigne avec justesse :

 « Cette admiration, vous la suscitez, bien sûr, vous-même. Mais, dans votre cas, quelque chose d’autre s’y mêle: du respect, de l’affection, une sorte de fascination. Beaucoup, en France et au-delà, voudraient vous avoir, selon leur âge, pour confidente, pour amie, pour mère, peut-être pour femme de leur vie. ».

L’ouvrage Simone Veil mille vies, un destin publié aux éditions Biographie City et écrit par Amandine Deslandes est la première biographie couvrant l’existence entière de Simone Veil.

Simone Veil mille vies, un destin – éditions Biographie City – Amandine Deslandes

Depuis sa naissance en 1927, son enfance heureuse à Nice, en passant par la déportation et sa réussite dans la magistrature, ses engagements pour l’Europe, l’avortement, la condition humaine dans les prisons ou encore l’adoption : l’auteure livre un récit factuel et précis mais aussi très sensible.

Comment appréhender avec justesse la femme de poigne, sans considérer la femme de cœur ? A quoi bon se focaliser sur sa droiture et sa force tranquille, sans envisager les fantômes du passé qui la bouleversaient ?

Simone Veil, éprise de liberté n’a eu de cesse d’écouter son côté rebelle, il serait donc vain de l’enfermer sous une étiquette prédéfinie. Les pensées dogmatiques, les stigmates et les visions manichéennes, très peu pour elle, Simone Veil cultive la subtilité.

Toujours dans la recherche de la juste mesure et parfois si excessive dans ses colères qui dit-on, sont légendaires. Entre maîtrise de soi et abandon, pudeur et fureur, intuitions rapides et questionnements incessants, paroles cinglantes ou caressantes : Simone Veil brille par son art de cultiver les paradoxes.

Ce livre intimiste s’immisce dans les états d’âme de celle qui ne laissait rien paraître, hormis quelques bégaiements au début de sa carrière, dans ses prises de parole, la rendant encore plus humaine aux yeux du public.

Ses blessures, ses drames personnels et les tragédies qui ont jalonné sa vie l’ont rendue boulimique de travail, traquant le moindre détail, déléguant peu… Cette course vers l’excellence l’a conduite au Panthéon. Aujourd’hui encore, elle s’invite dans nos bibliothèques pour nous donner une leçon de vie magistrale.

A propos d’Amandines Deslandes : ancienne chef de cabinet du président de la Métropole Marseillaise, elle a œuvré dans l’institution de Sécurité Sociale, sur les traces de Simone Veil. Féministe dans l’âme et amoureuse de littérature, elle signe son premier livre, fruit d’un travail d’enquête méticuleux et passionné.

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *