Le Domaine Laporte et son Sancerre blanc parcellaire “Les Garennes”

A l’approche des Fêtes, le Champagne n’a pas le monopole des plus belles tables. Le vin blanc entre dans la danse pour accompagner les huîtres, les viandes blanches, les poissons et les desserts !

Pour le banquet familial en perspective, rien de telle qu’une belle bouteille pour un accord mets et vins judicieux.

Le Domaine Laporte et son Sancerre blanc parcellaire "Les Garennes"

Le Domaine Laporte présente son Sancerre blanc parcellaire “Les Garennes”. Cette cuvée certifiée Bio provient d’un terroir au sol composé de marnes oxfordiennes datant de 160 millions d’années environ.

Cette information vertigineuse laisse penser que les vignes se sont épanouies sur un territoire riche en histoires vibrantes et fascinantes.

“Les Garennes” est le nom d’une parcelle de 2 hectares de Sauvignon Blanc exposé Sud-Ouest et cultivé avec beaucoup de soin.

Fruité, minéral et élégant, ce Sancerre blanc 2018 à la robe étincelante est une partition juste de ce que l’on peut attendre d’un grand vin. Son côté “crayeux” très minéral est adouci par des notes de fleurs blanches, de pêches et de poire. Le nectar ne manque donc pas de gourmandise.

Le Domaine Laporte et son Sancerre blanc parcellaire "Les Garennes"

On l’aime avec du saumon, des Saint-Jacques cuisinées à la bretonne, une blanquette de veau traditionnelle ou encore un Paris-Brest…

A propos du Domaine Laporte : c’est au cœur du Sancerrois, sur les hauteurs du village de Saint-Satur que le Domaine Laporte s’étend sur 21 hectares. Ce domaine familial historique est devenu la propriété de la famille Bourgeois en 1986. Le Domaine s’évertue à maîtriser la totalité de son circuit, de la production jusqu’à la commercialisation. Il est d’ailleurs présent dans 35 pays et est servi dans les plus beaux restaurants du monde entier.

Où le trouver ? Le Sancerre blanc parcellaire “Les Garennes” du Domaine Laporte, vin blanc bio est en vente au Domaine et chez les Cavistes au prix de 22 euros la bouteille.

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *