Moscow Mule – Fever Tree et son iconique Ginger Beer

Mais où se trouve donc la frivolité alors que nos bars et lieux de vie nocturnes ont fermé ? La réponse ne se fait plus attendre, c’est chez nous ! Alors pour mettre un peu de paillettes dans nos soirées confinées, rien de tels que de jolis flacons dans nos armoires à spiritueux… Qu’à cela ne tienne, les cocktails sont de parfaits remèdes contre la morosité ambiante. Avec modération bien sûr.

Et si, on s’offrait un Moscow Mule ?

Moscow Mule – le cocktail par Fever Tree et son iconique Ginger Beer

La Mule de Moscou, (oui, tout de suite c’est un peu moins glamour) a été inventé en 1941 pour populariser la vodka aux Etats-Unis. Servi dans une tasse en cuivre, ce cocktail vintage n’a pas pris une ride. Il faut dire qu’il est facile à réaliser, délicieux à déguster et parfait à instagramer.

Mais où se trouve donc la frivolité alors que nos bars et lieux de vie nocturnes ont fermé ? La réponse ne se fait plus attendre, c’est chez nous ! Alors pour mettre un peu de paillettes dans nos soirées confinées, rien de tels que de jolis flacons dans son armoire à spiritueux et dans son frigo… Avec modération, un petit cocktail aura de quoi mettre nos sens en fête ! Et si, on s’offrait un Moscow Mule ?  La Mule de Moscou, (oui, tout de suite c’est un peu moins glamour) a été inventé en 1941 pour populariser la vodka aux Etats-Unis. Servi dans une tasse en cuivre, ce cocktail vintage n’a pas pris une ride. Il faut dire qu’il est facile à réaliser, délicieux à déguster et parfait à instagramer.  Nul besoin d’être un grand mixologue pour le réaliser à la perfection : il suffit de remplir le copper mug de glace pilée ou de glaçons, de verser 5cl de vodka (la Belvedere est toujours une excellente option), d’ajouter 2cl de jus de citron vert et de verser la bouteille de Fever-Tree Ginger Beer. Pour la décoration, on ajoute un quartier d’orange ou de citron vert et pourquoi pas, quelques fleurs fraîches. A propos de Fever Tree : L’avis de Paris Frivole : pas nécessairement besoin d’alcool pour savourer la Ginger Beer. Servie bien fraîche, nue sur glace, elle dévoile des arômes intenses de gingembre avec une attaque en bouche douce, un brin acidulé, et une finale épicée. On adore ! Sa déclinaison festive avec de la vodka constitue une valeur sûre, un indémodable.

Et la recette du Moscow Mule ? Nul besoin d’être un grand mixologue pour le réaliser à la perfection : il suffit de remplir le copper mug de glace pilée ou de glaçons, de verser 5cl de vodka (la Super-Premium vodka polonaise Belvedere est toujours une excellente option), d’ajouter 2cl de jus de citron vert et de verser la bouteille de Fever-Tree Ginger Beer. Pour la décoration, on ajoute un quartier d’orange ou de citron vert et pourquoi pas, quelques fleurs fraîches.

Le saviez-vous ? la Ginger Beer Fever Tree est issue d’un mélange signature avec du gingembre frais de Côte d’Ivoire, du gingembre camphré du Nigeria et du gingembre chocolaté de Cochin en Inde.

Mais où se trouve donc la frivolité alors que nos bars et lieux de vie nocturnes ont fermé ? La réponse ne se fait plus attendre, c’est chez nous ! Alors pour mettre un peu de paillettes dans nos soirées confinées, rien de tels que de jolis flacons dans son armoire à spiritueux et dans son frigo… Avec modération, un petit cocktail aura de quoi mettre nos sens en fête ! Et si, on s’offrait un Moscow Mule ? La Mule de Moscou, (oui, tout de suite c’est un peu moins glamour) a été inventé en 1941 pour populariser la vodka aux Etats-Unis. Servi dans une tasse en cuivre, ce cocktail vintage n’a pas pris une ride. Il faut dire qu’il est facile à réaliser, délicieux à déguster et parfait à instagramer. Nul besoin d’être un grand mixologue pour le réaliser à la perfection : il suffit de remplir le copper mug de glace pilée ou de glaçons, de verser 5cl de vodka (la Belvedere est toujours une excellente option), d’ajouter 2cl de jus de citron vert et de verser la bouteille de Fever-Tree Ginger Beer. Pour la décoration, on ajoute un quartier d’orange ou de citron vert et pourquoi pas, quelques fleurs fraîches. A propos de Fever Tree : L’avis de Paris Frivole : pas nécessairement besoin d’alcool pour savourer la Ginger Beer. Servie bien fraîche, nue sur glace, elle dévoile des arômes intenses de gingembre avec une attaque en bouche douce, un brin acidulé, et une finale épicée. On adore ! Sa déclinaison festive avec de la vodka constitue une valeur sûre, un indémodable.

A propos de Fever-Tree : la marque Fever-Tree a été lancée en 2005 sous l’impulsion de Charles Rolls et Tim Warrillow. Sa spécialité ? Les mixers, boissons à mixer dans des cocktails ou bien à boire seules, sans édulcorant, conservateur ou arômes artificiels. Elle est distribuée par le groupe La Maison du Whisky (LMDW).

L’avis de Paris Frivole : pas nécessairement besoin d’alcool pour savourer la Ginger Beer. Servie bien fraîche, nue sur glace, elle dévoile des arômes intenses de gingembre avec une attaque en bouche douce, un brin acidulée, et une finale épicée. On adore ! Sa déclinaison festive avec de la vodka constitue une valeur sûre et absolument un indémodable.

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *