Nos lundis – éditions L’Harmattan – Guillaume Rivalland

Paris est une ville propice à la romance et à l’émerveillement. Si l’actualité nous empêche de profiter pleinement de sa vie culturelle intense, les livres peuvent nous entrainer dans quelques vibrantes tribulations. Le roman « Nos lundis« , publié aux éditions L’Harmattan et écrit par Guillaume Rivalland est une invitation à redécouvrir ce Paris en pleine effervescence avec son lot de vernissages, d’expositions et de cocktails. 

Dès les premières pages, la plume singulière de l’auteur nous happe dans une intrigue digne d’une comédie française. Tous les ingrédients sont réunis pour maintenir le lecteur en haleine. Le style franc, direct et résolument contemporain crée du rythme, tandis que la poésie et le lyrisme s’immiscent dans quelques riches descriptions de l’environnement urbain, pour dessiner une atmosphère envoûtante.

Nos lundis - éditions L'Harmattan - Guillaume Rivalland

Très vite, le lecteur fait la rencontre d’une protagoniste à qui tout réussit. Mathilde est une Parisienne comblée. Sa vie de couple est harmonieuse, sa start-up fondée avec ses deux meilleures amies est en plein essor et ses loisirs mettent de la fantaisie dans son quotidien. Mathilde est heureuse mais la routine l’entraine dans une idylle improbable. Il est beaucoup plus jeune qu’elle et surtout, il travaille pour elle.

Très vite, sa vie rangée retrouve un peu plus de piment. Il la courtise, elle se laisse prendre au jeu de la séduction. Mathilde s’étourdit dans les mondanités et tombe amoureuse de son acolyte de soirées…

La suite, nous ne voulons pas vous la dévoiler car elle est trébuchante, vertigineuse, bouleversante.

Qu’attendons-nous pour être heureux ? Telle pourrait être la question existentielle qui se cache derrière ces lignes mordantes.

L’avis de Paris Frivole : on pouvait croire que « Nos lundis » était un opus frivole et léger mais il n’en est rien. Ce livre nous plonge dans des profondeurs que nous ne soupçonnions pas, si bien qu’une fois terminé, des questions subsistent, mais pourquoi une telle chute ?

 

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *