Charles de Cazanove – Champagne by Clara Morgane – Interview

La frivolité est un peu comme l’enfance sans passé et la vieillesse sans futur, une perspective de l’instant présent insouciante et joyeuse. Elle est un art de vivre désirable qui lève l’étendard sur un hédonisme sans prétention sonore mais avec une luxuriance non dissimulée. La vie parisienne en est l’essence même : banquets dantesques, dîners euphoriques, bals oniriques… Le Champagne jette son dévolu sur cet esprit d’allégresse et s’invite dans les plus belles réceptions. Que serait la Fête sans ce vin effervescent iconique ?

Paris Frivole est heureux de vous présenter le plus frivole des champagnes… Véritable antidote contre la morosité, nous pouvons prédire hardiment que la nouvelle cuvée rosé brut, Charles de Cazanove, Champagne by Clara Morgane va mettre vos sens en émoi…

Charles de Cazanove - Champagne by Clara Morgane

L’ancienne star du X convertie en chanteuse et en danseuse de cabaret démontre qu’elle a plus d’un tour son sac. Véritable icone de la volupté, elle a su au fil des année maîtriser son image et faire de son nom une marque.

Charles de Cazanove - Champagne by Clara Morgane

Cette cuvée rosé brut exprime la sensualité, la séduction et le plaisir à l’état brut. Clara Morgane s’est investie pleinement dans ce projet, allant jusqu’à choisir le design de la bouteille, rose métallique avec une étiquette dentelée noire, à l’instar d’un loup. Elle s’est déplacée pour découvrir le domaine de la famille Rapeneau, pour réaliser les photos et pour travailler les arômes de ce Champagne avec finesse.

Notes de dégustation : une couleur rose intense, un nez féminin floral/fruité de fruits rouges et de pétales de rose. En bouche, la puissance et l’opulence sont au rendez-vous avec un goût acidulé façon bonbon.

Terroir et cépages : Montagne de Reims 40% Pinot noir, 30% Chardonnay et 30% Pinot Meunier

Charles de Cazanove - Champagne by Clara Morgane

Paris Frivole a eu la chance de réaliser une interview de Clara Morgane et a le plaisir de vous retranscrire l’échange en exclusivité :

Paris Frivole :  » Bonsoir Clara, quelle est votre définition de la frivolité ? ».

Clara : « Ce mot m’inspire deux choses, la liberté et la sensualité mêlées et je trouve que c’est une belle alliance, c’est un très beau mot ! ».

Paris Frivole : « Vous considérez-vous comme un être frivole ? ».

Clara : « Je pense qu’on l’est toujours un peu lorsque l’on est artiste… Je propose des choses différentes, du Champagne au Cabaret en passant par la lingerie ! Il faut de la liberté et de la frivolité pour s’amuser de tout dans un contexte un peu terne et morose. Je n’ai pas d’autre ambition que d’apporter un peu de liberté car je trouve qu’on en manque. C’est la seule chose que je sais faire. ».

Paris Frivole :  » Est-ce que Paris est encore frivole selon vous ? ».

Clara : « Ah malheureusement je pense moins qu’avant ! Je ne vais pas vous mentir ! ».

Paris Frivole : « Quelle aurait été la période la plus frivole de l’Histoire parisienne ? ».

Clara : « Nous avons eu les années d’avant et d’après guerre. Paris a été bien plus festif mais il le redeviendra. On est pas forcément dans une période très ouverte à la Fête car Paris a eu beaucoup de peine. Mais avant cela, les soirées parisiennes n’étaient plus tellement à la mode. Mais j’ai de bons espoirs pour que tout reprenne. ».

Paris Frivole : « Vous êtes donc prête à vous affirmer en muse de la frivolité avec le Champagne Charles de Cazanove ? ».

Clara : « Écoutez, c’est votre mot, je vous le laisse mais si vous me le donnez c’est avec plaisir ! J’aime l’idée que l’on m’offre un si joli mot. Ma collaboration avec la maison Charles de Cazanove a eu pour objectif d’allier deux univers, la Fête et la sensualité. Et je pense que le Champagne c’est ça ! On a crée une bouteille et une saveur ensemble et bien que le taux d’alcool soit assez élevé – ce qui est nécessaire pour la Fête – il fallait ajouter un goût sucré et floral, ce que nous avons bien entendu fait pour qu’il soit accessible à tous. ».

Paris Frivole : « Trouvez-vous ce Champagne très féminin ? »

Clara : ‘En tout cas, il a été guidé par une femme et fait par des hommes ! Je suis allée à la campagne, dans les vignes, la famille Rapeneau m’a acheté des bottes et c’était très drôle. On a beaucoup parlé et il était important qu’il y ait par exemple du Pinot Noir car je n’aime pas le Bourgogne. On est partie sur cette idée ! J’ai essayé de dire ce que j’aimais dans le Champagne. Du coup je pense que cela plaira beaucoup aux femmes car c’est pensé par une femme !

Paris Frivole : « Merci Clara ! ».

 

Crédit photo : Jey Olivier

 

.

 

 

 

Article Suivant:
Article Précédent:
There is 1 comment for this article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>