Vins de Bordeaux estivaux – Château de Villegorge et Château Bonnange

Bordeaux, capitale mondiale du vin est une destination de rêve pour les touristes et une ville où il fait bon vivre pour ses habitants. Son art de vivre, son bon vin, sa gastronomie, la beauté de son architecture et le raffinement régional en fait un pôle économique majeur en France.

Le prestige de Bordeaux tient à son emplacement exceptionnel, sa grande accessibilité et sa position non loin de la mer, dans des terres fertiles pour les vignes. La ville doit sa distinction de premier vignoble AOC de France et la qualité de son terroir lui ont permis de rayonner avec gloire dans le monde entier. Les vins de Bordeaux brillent par leur diversité : rouges, blancs secs, blancs doux et rosés dessinent les contours d’un art de la dégustation très éclectique.

Bordeaux est notre ville de coeur, Paris Frivole aurait pu s’appeler Bordeaux Frivole car nous avons vécu dans cette merveilleuse ville et y avons découvert l’œnologie.

C’est avec un plaisir non dissimulé que nous vous présentons deux pépites : un Bordeaux rouge et un rosé !

 Vins de Bordeaux estivaux - Château de Villegorge et Château Bonnange

Force est d’admettre que nous avons toujours eu une préférence notoire pour les vins rouges. Plus ils sont charnus et boisés, plus on les aime. Le Château de Villegeorge, Haut Médoc 2015 est une vraie pépite millésimée issue de cépages 63% Cabernet-Sauvignon, 37% Merlot.

Ce vin d’auteur est signé par une femme, Marie-Laure Lurton, qui dirige deux domaine depuis 1992, celui-ci et Le Château La Tour de Bessan en Appellation Margaux.

Au XVIIIème siècle, les vins de Villegeorge sont particulèrement reconnus pour leur qualité, à tel point que leurs prix sont comparables aux crus qui seront classés au 3è rang en 1855.

En 1880, le domaine est acheté par la famille Clauzel, qui en fait un vignoble modèle. Lorsqu’un comité de courtiers bordelais établit le classement des Crus Bourgeois en 1932, Villegeorge est distingué Cru Exceptionnel. Son classement est confirmé en 1966.

La qualité de ses graves profondes n’échappe pas à Lucien Lurton, qui acquiert ce cru en 1973 et entreprend sa réhabilitation.

Lors du partage de ses propriétés en 1992, il confie Villegeorge à sa fille, Marie-Laure. Œnologue, celle-ci vinifie déjà ce domaine depuis 1986.

Ce Haut Médoc a été produit dans le respect de l’environnement à partir d’une sélection rigoureuses des meilleures parcelles constituées de graves profondes.

DSC09427

La note de dégustation de Paris Frivole : une robe rubis intense, un nez capiteux et rond, une bouche souple et tannique qui dévoile des arômes de fruits rouges gourmands et d’épices douces, le Château de Villegeorge, Haut Médoc 2015 ne manque pas de caractère. Il offre une belle longueur et un texture veloutée. On l’ouvre pour les plus beaux dîners d’été ou on le garde sagement à la cave en attendant qu’il se bonifie davantage…

Vins de Bordeaux estivaux - Château de Villegorge et Château Bonnange

Le Rosé de Province 2017 du Château Bonnange porte un nom bien audacieux ! Qui a dit que les bons rosés devaient forcément venir de Provence ? Ici, point de champs de lavande et de chants de cigales, il s’agit d’un vin qui fleure bon les landes, les dunes, les pins, l’eau de mer de l’Océan Atlantique ! Issu de cépages Merlot (90%) et Cabernet Sauvignon (10%), ce rosé bordelais dévoile un profil aromatique frais et intense.

Les vignes âgées de 30 ans en moyenne évoluent sur un sol argilo-calcaire, ce qui confère au vin une certaine minéralité. Le vigneron travaille ses parcelles avec beaucoup de soin : l’enherbement est naturel, les produits chimiques proscrits ; la taille est minutieuse, l’effeuillage manuel, afin de conduire chaque parcelle à sa plus belle maturité. Après une récolte mécanique avec tri optique, ce rosé est réalisé par saignée des plus beaux lots de vendange. La fermentation à basse température pendant 4 semaines est suivie d’un élevage sur lies fines de 8 semaines, ponctué de bâtonnage quotidien qui lui donne du gras, de la matière et de la persistance.

La note de dégustation de Paris Frivole : le rosé de Province du Château Bonnange dévoile une robe d’un rose lumineux et profond. Au nez, les fruits rouges, les fraises, les cerises et la framboise se font très gourmand. En bouche, l’attaque est ample, les tannins soyeux. Une pointe d’acidité relève la rondeur fruité du nectar.

 

 

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>