Tu mens ? Tu meurs ! – James Patterson et Candice Fox aux éditions l’Archipel

De la noirceur, une héroïne charismatique, rebelle, à fleur de peau et borderline, une soif de vengeance, de l’action avec en prime, un ennemi redoutable : « Tu mens ? Tu meurs ! » possède tous les ingrédients pour constituer un excellent roman policier.

Ce polar signé James Patterson et Candice Fox, traduit de l’américain par Sébastian Danchin et publié aux éditions l’Archipel est le troisième volet de la série australienne.

Cette suite retrace les tribulations d’Harriet Blue, inspectrice de police totalement iconoclaste, à Sydney.

Tu mens ? Tu meurs – James Patterson et Candice Fox aux éditions l’Archipel

Harriet Blue parviendra-t’elle à se venger du tueur en série Regan Banks et à faire innocenter son frère ? Au fil des pages, sa soif de justice ne faiblit pas, elle doit par tous les moyens retrouver celui qui a détruit la vie de son frère en le faisant accuser du meurtre de trois étudiantes.

Il suffit d’un coup de téléphone avec Banks au bout du fil, provocateur au possible pour que les choses s’accélèrent.

Son « attrape-moi si tu peux », est le coup d’envoi officiel d’un jeu de chat et de souris de haute voltige.

Direction le sud de l’Australie… Il a menti, il doit mourir !

Harriet s’affranchit des codes de la police, ne suit que sa propre logique et ne s’embarrasse d’aucune éthique, pour pouvoir parvenir à ses fins, elle fait cavalier seul. Telle une fugitive, elle essaie de coincer le serial killer en devenant elle-même hors la loi…

L’avis de Paris Frivole : « Tu mens ? Tu meurs » est un polar efficace truffé de rebondissements à sensation. Son rythme et son enchainement d’actions ne laissent aucun répit au lecteur. Le récit s’enchaîne avec autant de fluidité que de violence. Le danger est omniprésent. Cet ouvrage visuel défie les codes du polar avec un personnage féminin haut en couleur et des descriptions tonitruantes. La chute nous fait attendre le quatrième épisode avec impatience !

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *