Chevalier d’éon – le carré de soie de fabrication française

James Bond Girl, Mata Hari, Josephine Baker, Nancy Wake, Comtesse de Castiglione, Fantômette, Cat’s Eyes…

Mais quel est le point commun de toutes ces femmes, fictives ou réelles ? Toutes espionnes et aventurières à leur manière, elles ont vécu une vie d’insoumise. Masquées ou non, dévoilant une séduction affirmée ou préférant jouer la discrétion, ces figures féminines nourrissent l’imaginaire collectif.

Ces femmes pouvant jouer des rôles politiques entre l’ombre et la lumière comptent également une pléiade de confrères masculins : Inspecteur Gadget, James Bond, Sidney Reilly, Chevalier d’éon…

Une ineffable finesse d’esprit, un côté caméléon inné, un goût certain pour le changement d’apparence : les armes psychologiques subtiles et les jeux de dupes pour leurrer l’ennemi sont la marque de fabrique de ces espion(ne)s qui nous font tant fantasmer.

La maison Chevalier d’éon s’inspire de cette audace, de ce mystère et de cette irrévérence à travers ses collections. Ses obsessions ? Le carré de soie. La mode durable. Sa mission ? Faire rayonner le chic à la française et son inimitable savoir-faire. Pour ce faire, elle met en œuvre une fabrication française dont la qualité est suprême.

C’est du côté de Lyon, berceau de la soierie française et des canuts, depuis le 15ème siècle que le créateur de la maison, Bertan, est allé à la rencontre des ateliers ancestraux. La confection des carrés de soie Chevalier d’éon est ainsi confiée à un ennoblisseur émérite, récompensé par le prestigieux label EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant).

Les motifs sont imprimés sur un twill de soie de fabrication italienne tandis que l’étoffe est coupée avant de passer au roulottage puis à la finition. Chaque carré de soie est emballé précieusement dans un écrin façonné lui aussi en France par une entreprise familiale spécialisée dans la manufacture de coffrets, depuis 6 générations !

A l’instar de son icône éponyme du 18ème siècle, Chevalier d’éon prône un monde où l’on peut devenir qui l’on veut en jouant de son apparence et en tirant partie de son intellect. Homme ou femme, quidam ou héros.

Entre frivolité et volupté, les étoffes 100% soie aux motifs élégants enveloppent nos nuques avec délicatesse et s’enroulent autour de nos têtes pour emprunter des codes rétro.

Coup de coeur pour le Carré Windowblade bleu ciel et orange, au format 90×90, en twill 100% soie, roulotté en France. Cet accessoire d’exception brille par sa douceur, la qualité de ses finitions, la beauté de l’imprimé et de ses couleurs vibrantes.

Créé en 2018, Chevalier d’éon s’adresse aux femmes et aux hommes qui assument leur impertinence, leurs heures de frivolités, leurs paroles enlevées et parfois, leurs airs empruntés.

Pour les ladies hitchcockienne qui cachent bien leur jeu, indiscutablement respectables en public et dévergondées dans l’intimité.

Pour les dandies effrontés qui ne dissimulent pas leur envie de profiter des plaisirs éphémères de la vie. Provoc dans les mondanités, fougueux en privé.

Bref, pour tous les originaux qui ne cherchent plus à faire comme les autres et qui refusent de se conformer à l’étiquette.

Chevalier d'éon - le carré de soie de fabrication française

Retrouvez les collections de carré de soie sur le eshop Chevalier d’éon !

Crédit photos François Escriva, auteur de l’ouvrage Paris Covid 19. Photographe professionnel, il parcoure les rues de Paris en quête de photos de rue impactantes. Sollicité par de grandes entreprises pour des photos événementielles, François Escriva démontre lui aussi son côté caméléon.

La photo corporate ? Il la travaille hardiment avec son sens du détail, sa maîtrise de la lumière et sa gestion géométrique des angles.

Aussi, dans sa quête de perfection, François Escriva se plait à honorer nos requêtes photographiques « mode » : un exercice difficile au regard de nos exigences mais aussi ludique et créatif.

Toujours à l’écoute, souriant et ultra professionnel, il prend les clichés plus vite que son ombre et parvient à embaumer de instants inédits.

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *