On n’empêche pas une étoile de briller – Editions Charleston

Dans la littérature, il y a Roméo et Juliette, Rhett Butler et Scarlette O’Hara, Cyrano de Bergerac et Roxane, Solal des Solal et Ariane d’Auble, Charles Bovary et Emma Rouault… Et puis il y a Sacha Volcan et Max Dahan…

On n’empêche pas une étoile de briller de Tonie Behar publié aux Editions Charleston est le roman d’amour que l’on n’attendait plus ! Cette romance moderne nous saisit le cœur dès les premières pages et nous fait palpiter aux rythmes des tribulations du couple.

Sacha et Max forment un couple pas comme les autres, qui s’unit, se déchire, se regarde au loin… Puis se retrouve. Loin des clichés des romans à l’eau de rose, cet ouvrage explore des thèmes comme le féminisme, le carriérisme, le mouvement hippie, l’amour à la fois fusionnel et contrarié, le temps qui passe…   

L’intrigue commence dans les années 60, sur les grands boulevards parisiens, à une époque où le rock and roll rime avec liberté… Elle se poursuit à Woodstock et Hollywood. Plusieurs décennies sont parcourues au fil des pages, où l’on suit avec délectation le chemin de vie palpitant mais néanmoins semé d’embûches de Max et de Sacha.

Des grands boulevards parisiens aux lumières d’Hollywood, des manifestations de Mai 68 à Woodstock, ils vont traverser les décennies avec la puissance des êtres qui ont une vocation et construire leur vie, chacun de leur côté… 

Un jour, Sacha Volcan, actrice internationalement connue revient à Paris en 2021 pour revoir Max Dahan, l’amour de sa vie.

S’ensuit alors un long flashback (près de 50 ans ! ) pour comprendre les raisons de son retour et les raisons pour lesquelles, ils ne se sont pas mariés et n’ont pas eu d’enfants ensemble…

Un coup de foudre, une amitié, puis une romance, une passion commune pour la musique, le rêve américain : les 2 protagonistes ont tout pour construire une relation durable… Mais ils décident de faire autrement et de ne pas s’enfermer dans un schéma conventionnel.

Sacha est magnétique, belle, sauvage, elle rêve de percer dans le milieu de la musique. Excellente batteuse, elle décroche un contrat aux Etats-Unis après avoir été repérée. Max lui brise le coeur en refusant de la suivre…  Alors bien sûr, ils se retrouveront, s’aimeront (très librement dans une ambiance hippie) puis se re-sépareront…

L’avis de Paris Frivole : ce roman plein de suspense ne manque pas de mordant ! Les événements s’enchaînent avec fracas, comme pour nous empêcher de poser le livre. La plume fine et sensible de Tonie Behar nous emporte allègrement avec elle. Lire ce livre est un moment exquis qui nous fait nous interroger sur le sens de la vie, les relations amoureuses et le destin. Les personnages sont passionnants, touchants, infiniment attachants… Bref, finir ce livre est un crève-cœur, Max et Sacha vont tellement nous manquer… 

A propos de l’auteure : Tonie Behar est née à Istanbul, a un passeport italien, un diplôme américain, un mari breton et trois enfants ! Ancienne journaliste, elle effectue des recherches minutieuses pour chacun de ses livres. On n’empêche pas une étoile de briller est son septième roman. Son personnage Max Dagan apparaît également dans deux de ses autres livres “Grands Boulevards” et “La Chanson du rayon de lune”.

 

 

Article Suivant:
Article Précédent: