La confrérie des espadons – éditions du Seuil

Rendez-vous en eaux troubles, au large de la Sicile avec La confrérie des espadons de Pierre Gobinet publié aux éditions du Seuil.

L’intrigue de ce polar d’espionnage oscille entre terre et mer pour déboussoler les lecteurs ! Un seul but : espionner les trafiquants d’armes… Avec une plume piquante, empreinte d’humour et de sarcasme, l’auteur décortique leurs méthodes peu scrupuleuses.

Certains se font harponner dès les premières pages… C’est le cas d’Artur Azarov, un bandit russe de haute voltige. Ce dernier se fait tuer par sa monitrice de plongée… Mais qui est donc cette tueuse aguerrie, si bien armée ? Est-elle à l’origine de l’incendie du Mare Nostrum, propriété d’Artur Azarov ?

Un plongeur freelance (Nash), ancien gendarme est appelé pour une mission secrète : inspecter un cargo échoué. Dans les méandres des profondeurs marines, les découvertes se succèdent.

Parfois en apnée, le lecteur se laisse prendre au jeu du suspense. Le synopsis prend une ampleur particulière en balayant le contexte géopolitique… La guerre en Yougoslavie dans les années 90 a ouvert la porte aux criminels du monde entier (et en particulier du Moyen-Orient), venus se servir dans les munitions et les armes…

Entouré d’un ancien pilote argentin et un russe difficile à cerné, le protagoniste part à l’aventure, en plein cœur du paradis des trafiquants d’armes…

La confrérie des espadons – éditions du Seuil

Nota Bene : La confrérie des espadons est le second opus de Pierre Gobinet aux éditions du Seuil. L’ancien officier et St Cyrien est lui-même passionné de plongée…

L’avis de Paris Frivole : ce polar d’espionnage emprunte les codes de Ian Flemming, le créateur de James Bond. Il y a du flegme, des femmes fatales (une en particulier), une bonne dose de suspense, de la high tech et un décor que l’on imagine spectaculaire. La plume incisive, précise et fluide a le même rythme que les vagues, avec des pics d’adrénaline, des phases brumeuses et une chute très inattendue.

Article Suivant:
Article Précédent:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *